Achetez la vérité, ne la vendez pas!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il est dit:  » La récompense est en fonction de la peine.  » Mais pourquoi doit-on souffrir et sentir la douleur, le serviteur du Seigneur ne devrait-il pas se réjouir ?

Réponse: Je ne vois pas que mes étudiants sont constamment heureux comme s’ils étaient à leur mariage avec le Créateur. Nous opérons contre notre volonté et cela nécessite de grands efforts en étant constamment concentré sur la connexion, sur l’annulation de notre ego, et sur l’ intention de ne pas penser à nous-mêmes.

Nous sommes obligés de nous exercer sans aucune compensation dans le désir égoïste de recevoir avec qui nous travaillons. Mais j’ai fait un effort, des calories brûlées et mon corps et mon âme demandent une satisfaction en retour. Mais je ne reçois rien ; alors comment mon corps va être capable de continuer à travailler sans aucune compensation ? Après tout, c’est une machine, à la fois physiologique et intellectuelle qui doit recevoir une satisfaction, un carburant.

On me dit que je recevrai une satisfaction que si je vous demande d’avoir la chance de travailler sans satisfaction. Mais je veux continuer à recevoir quelque chose pour moi et mon effort est accompagné de chagrin. C’est parce que je dois abandonner mon ego, donner ma récompense, et je dois penser à quelqu’un d’autre au lieu de moi-même à chaque fois. Je vois que je ne peux pas le faire et ainsi je me tourne vers le Créateur. Mais jusqu’à ce que je me tourne vers Lui, et jusqu’à ce qu’Il me réponde, je dois passer par un état désagréable … et c’est un moment assez difficile.

Quand une personne vient au début dans le groupe, elle est heureuse et est prête à déplacer des montagnes, à faire quelque chose. Plus tard, cependant , nous voyons soudain qu’elle se  refroidie et on la voit de moins en moins, au lieu de s’asseoir aux premiers rangs, elle s’éloigne et se rapproche progressivement de la sortie, jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement.

Il est dit:  » un millier entre dans une pièce et un seule sort comme  instructeur.  » De nos jours , ce n’est pas un, mais beaucoup plus, mais ce principe est toujours vrai. C’est seulement ceux qui peuvent tout abandonner et dire qu’ils ne se soucient pas de ce qui va leur arriver parce qu’il n’y a pas d’autre vérité et ils sont là! C’est ce qu’on appelle «acheter la vérité et ne pas la vendre!  » Mais  de telles personnes sont peu nombreuses et cela dépend de la volonté d’une personne, du point dans le cœur que le Créateur lui a donné.

Une personne peut également prier le Créateur et demander, même si c’est très difficile et compliqué . Si une personne n’a pas reçu le désir de recevoir, le point dans le cœur qui lui permet de parvenir à l’objectif de la création depuis la naissance, alors elle peut encore faire une prière assez forte prière pour être renforcée, malgré la faiblesse de son point dans le cœur. C’est comme si elle sautait d’une génération à l’autre, d’une vie à l’autre.

Vous pouvez désormais recevoir directement ce que vous étiez censé recevoir en quelques vies selon le plan général, en revenant dans ce monde, vivant et souffrant en lui, et mourir et puis revenir, par le grand effort de votre demande -comme si vous étiez capable de sauter à travers le temps .

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 29/09/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed