Comme un filet grouillant de poissons

Dr. Michael LaitmanPendant l’atelier, nous transmettons l’information et un peu de sentiment aux gens et nous absorbons leurs problèmes et les plaintes, mais pas dans leur vraie forme, que sous une forme abstraite. Tout le monde se plaint de ce qui lui manque : une voiture, de l’argent, un logement, ou le bien-être familial, et nous absorbons tout ce mécontentement parce que cet état nous permet d’être corrigé faisant que le Créateur se révélera et en sera heureux.

Nous allons à la chasse aux désirs insatisfaits afin de les amener dans notre groupe, et dans le groupe de demander à la force supérieure, le Créateur, leur correction. Par cela, nous apportons de la joie au Créateur. Son plaisir est révélé dans les désirs les plus bas et les plus éloignés, chez les obstinés qui ne croient pas à la possibilité de connexion.

Nous servons de tuyau, le connectant lui et le Créateur, et nous apprécions cela, comme un pêcheur ayant fait une grosse prise et a sorti un filet plein grouillant de poissons essayant de s’échapper, et il l’émmène dans le groupe. Nous ramenons ces désirs insatisfaits, peu importe ce qu’ils sont, la souffrance dans sa forme la plus pure.

Les gens souffrent, pleurent comme des enfants qui se sentent mal, chacun selon ses propres besoins. Toutefois, nous comprenons qu’ils ont besoin de la lumière supérieure, la révélation du Créateur. Rien d’autre ne va les aider. Tous les problèmes sont dus au fait que le Créateur est caché et tout le bonheur est seulement dans Sa révélation. Il sera révélé pas juste comme un plaisir égoïste, mais dans leur propriété du don, de l’amour, à partir desquelles ils obtiendront satisfaction. Ils ne pouront jamais obtenir une satisfaction égoïste !

Nous servons en tant que chef d’orchestre à cet effet. Telle est notre mission. Nous comprenons ce que les gens crient, comme la mère qui comprend son enfant, et nous voulons leur donner ce qui sera dans leur intérêt. Nous transformons leur prière en MAN et l’élevons au supérieur car nous savons que seul le Créateur peut vous aider. L’aide n’est pas de satisfaire les désirs qu’ils demandent.

Étre un canal de transition signifie être connecté à des personnes, à son point le plus bas et au Créateur à son point le plus haut. En moi, entre ces deux points, il existe un mécanisme pour absorber et transformer les désirs des gens. Je sympathise avec eux de tout cœur et âme, sincèrement je pleure avec eux. Cependant, en même temps, je m’occupe de leurs plaintes, les transferts au  Créateur, car il n’ya rien hormis Lui. Autrement dit, il s’agit d’un mécanisme énorme en moi, tous les mondes, l’ensemble de HaVaYaH.

Je traite les désirs des autres et d’une part, sympathise avec les gens. D’autre part, je remercie le Créateur qui a fait tout cela, parce qu’en raison de ce mécontentement, ils ont besoin de révéler le Créateur avec mon aide. Je traiter leurs demandes par mon Galgalta  ve Eynaim en y ajoutant mes propriétés de don. Cela signifie que je travaille avec abnégation pour eux, en leur donnant mes récipients. Je n’existe que pour cela et ne cherche pas à en tirer du plaisir pour moi.

Dans cette forme, j’atteins un contact avec le Créateur et le travail en tant que médiateur entre les deux et c’est la mission d’Israël, comme il est écrit : «Israël, la Torah et le Créateur sont un.  »

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 24/09/13 , L’étude des dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed