S’écarter du mal

… Quand il est habitué au mensonge et à la tromperie, il est alors impossible de marcher sur un autre chemin, et cela force l’homme à continuer dans le mensonge et la tromperie quand il est seul, aussi.

Il s’avère que l’on doit se mentir à soi-même et l’on ne peut pas dire toute la vérité à quelqu’un, parce qu’on ne trouve pas de préférence particulière à la vérité.

Nous pourrions dire que celui qui pense qu’il trompe son ami, est en train de vraiment tromper le Créateur, puisque outre le corps de l’homme, il n’y a que le Créateur.

Nous sommes continuellement présents au sein de la nature du Créateur et sommes occupés en permanence avec Ses forces, bien que nous ne nous en souvenons pas, ni ne prenons complètement conscience de ce fait. Les systèmes de la nature réagissent à notre tromperie et en conséquence nous recevons une réaction négative.

… Le Créateur veut que l’homme sente qu’il y a une réalité séparée de Lui, mais à l’exception de cela, c’est tout « la terre entière sera remplie de Sa gloire ».

Sinon, nous serions entièrement subordonnés à Son autorité et nous ne nous sentirions pas « autonomes ». Mais en fait, la nature règne toujours sur nous.

Ainsi, quand on ment à son ami, on ment au Créateur, et quand on attriste un ami, on attriste le Créateur. Pour cette raison, si quelqu’un a l’habitude de dire la vérité, cela va l’aider en ce qui concerne le Créateur.

Ce faisant, nous commençons progressivement à sentir le système supérieur et à avoir un contact réciproque avec lui, nous arrivons finalement à comprendre et à fusionner complètement avec lui.

Du Baal HaSoulam, Shamati n°67 – « S’écarter du mal »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: