Attaché aux chaines d’endettement de l’egoïsme

Dr. Michael LaitmanQuestion: D’où le public, pour lesquels nous diffusons, peut-il obtenir un désir spirituel si aujourd’hui, les gens ont tout à fait les mêmes préoccupations ? Comment pouvons-nous traduire leurs demandes en une prière ?

Réponse: Si les gens ne sont pas désabusés de la vie, nous ne sommes pas autorisés à les aborder. C’est pourquoi nous avons attendu toutes ces 3500 années depuis l’exode de Babylone. Et c’est seulement maintenant que la crise se déroule dans le monde, que survient la nécessité d’un changement dans la population.

Leurs revendications ne sont pas reliées à la spiritualité. Même lorsqu’Abraham a rassemblé les habitants de Babylone, il ne leur a pas dit qu’ils allaient désormais travailler pour un  nouveau Dieu, unique. Il a simplement dit : «Mes amis, nous sommes entrés dans une crise. Nous ne nous comprenons plus les uns les autres, notre société est détruite et déchirée par la haine mutuelle. Personne ne sait où aller. Chacun a son propre dieu : C’est de l’argent pour un, la gloire pour un autre, la puissance pour un troisième, la politique et la science pour un quatrième. Toute la vie est complètement détruite : Il n’y a pas de famille, pas d’enfants, pas d’éducation, pas de sécurité, pas d’espoir pour demain. Donc, nous devons améliorer nos vies !  »

Abraham a dit aux gens qu’il possède le secret d’une bonne vie, et non pas certaines questions nobles, mais une vie simple ! Il a dit: « Vous sentez que votre ego vous a conduit à la reconnaissance du mal. Vous voyez déjà que votre ego est mauvais, qu’il ne vous permet pas d’avoir une bonne vie, mais qu’il vous condamne à mort ?  »

Certaines personnes étaient d’accord avec lui et il les a pris avec lui. Mais les autres ont dit qu’ils allaient régler cela sans lui, ils l’ont laissé tranquille et l’ont ensuite expulsé de Babylone. Il y serait resté, mais quand il a réuni son groupe et est allé plus loin dans ce travail, il s’est rendu compte que tout d’abord pour préparer Galgalta ve Eynaim (GE) et ensuite pour se doter de GE corrigé, il avait besoin d’aller vers l’AHP et les corriger. Alors, il a quitté Babylone et se dirigea vers la terre indiquée par le Créateur.

Vous pouvez parler à une personne seulement dans sa langue, accepter ses prétentions. Nous allons seulement vers les parties de la population qui se sentent mal. Nous n’abordons pas la classe moyenne, qui se sent bien pour le moment, mais seulement vers ceux qui ont besoin d’aide. Il y a des gens qui ne voient pas qu’il y a un problème, et même s’ils le voient, ils pensent que cela ne les touche pas personnellement . Nous n’avons pas besoin de nous adresser à eux.

Nous nous adressons uniquement à ceux qui sont en crise. En effet, la crise est telle qu’ils ne se sentent pas qu’ils sont en mesure de corriger la vie, ayant perdu tout espoir. Ils n’ont nulle part où aller pour s’en sortir, et ils sentent le désespoir et l’impuissance avec aucun espoir pour l’avenir.

Pour le moment, la classe moyenne ne sent pas ces problèmes, mais à en juger par la rapidité de la crise, dans  six mois, la classe moyenne tombera dans l’état le plus bas. La classe moyenne va disparaître toute ensemble : Il y aura seulement l’élite et les pauvres. Ensuite, vous pourrez parler à ceux qui sont tombés.

Dans six mois, au maximum un an, la classe moyenne va tomber dans un tel état qu’ils seront prêt pour nos explications. Tout ne dépend que du nombre de coups que reçoit une personne. Si elle perd espoir dans l’avenir, alors nous pouvons déjà lui parler. Et cela va se produire très rapidement.

Maintenant, ils ne peuvent toujours pas nous entendre, seuls ceux qui ont le point dans le cœur. Mais ces gens sont peu nombreux et généralement ils sont entourés par une société qui supprime ces étincelles dans le cœur. L’étincelle spirituelle d’une personne est asservie par son égoïsme, est sous de nombreux fardeaux : la famille, les enfants, l’opinion de l’environnement, les découverts et les crédits.

Une personne est délibérément liée à des découverts de sorte qu’elle ne puisse pas s’en échapper. Aujourd’hui, l’économie est basée sur l’endettement plutôt que le profit. Tout le monde doit un quart à un demi-million de dollars, y compris les nouveau-nés. Cela lie la personne à un système et ne lui laisse aucune liberté de choix. Il est très difficile de se libérer de ces chaînes.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 06/10/13 , L’étude des dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: