La grandeur de Hafetz Hessed

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment la transformation dans lequel l’attribut de du don se revêt dans le désir de recevoir a lieu?

Réponse: Avant j’avais l’habitude de rejeter l’utilisation du désir de recevoir et constamment construisais le désir de donner au-dessus. Maintenant, cependant, je commence à recevoir pour donner. Il s’agit d’une transition très spéciale quand je mets en oeuvre les récipients de réception.

Il est difficile d’ apporter des exemples similaires de notre monde. C’est comme si je volais pour le plaisir du public, comme si je tuais pour le plaisir de la vie. La tumeur maligne qui permet de consumer et de tuer le corps a grandi à ses frais, et je commence à injecter des médicaments. Ce médicament rend le corps 620 fois plus sain car il guérit. C’est parce que le corps malade a été dansdes états qui étaient proches de la mort …

C’est ainsi que la transition de l’état de petitesse (Katnout) à l’état de grandeur (Gadlout) se fait, lorsque l’ange de la mort devient le saint ange.

Nous devons comprendre que l’état de petitesse n’est pas la charité (Hassadim), mais plutôt la faiblesse. Un autre point est que, lorsque l’ ensemble du cruel désir de recevoir s’ouvre en moi et toute la grande Lumière est en face de moi, alors je dis : «Je ne veux pas, je veux rester dans l’attribut de miséricorde (Hafetz Hessed) . Je préfère seulement Hassadim et je n’ai pas besoin de ces récipients et de ces lumières « .

C’est ce qu’on appelle la vraie miséricorde (Hafetz Hessed) et c’est un état très élevé et sublime. Sans elle, je ne peux pas contenir toute la Lumière de Hokhma et recevoir pour donner.

Il doit fournir toutes les intentions de afin de donner à tous les récipients de réception. Je remplis tous mes désirs avec la Lumière de Hassadim et décide de travailler dans Hassadim, au sein de Hassadim. Pour recevoir des plaisirs, je développe un désir nouveau pour eux qui est 620 fois plus grand et les reçois seulement pour l’amour du Créateur, dans le seul but de Lui montrer mon amour.

Tout cela est basé sur une nouvelle attitude qui est soutenue par le fait qu’à l’intérieur je suis toujours Hafetz Hessed. Même si je reçois la lumière de Yekhida à la fin de la correction, je ne le fais pas pour moi. Personnellement, je n’ai besoin de rien et c’est tout pour le Créateur. Ce n’est plus une faiblesse, mais la base de tout don à la hauteur des plus grandes Lumières, Haya et Yekhida .

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 07/10/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: