Daily Archives: 12 octobre 2013

Poussez dans un tourbillon spirituel

Dr. Michael LaitmanL’unité des amis est l’endroit où je dévoile le monde spirituel. Le moment où je vais réussir à relier tous nos désirs ensemble, je verrai à ce point de l’unicité une ouverture, l’entrée qui mène à l’intérieur du monde supérieur ! Il va soudainement apparaitre et se déployer, et à travers lui, je vais découvrir une nouvelle dimension spirituelle, ou le désir.

Et il est clair qu’autour de ce point d’entrée, il y a un grand nombre de barrières. Et elles ne sont pas un obstacle, bien au contraire, elles tentent de m’orienter pour entrer dans la spiritualité correctement, donc on dirait qu’elles viennent volontairement à  moi de toutes parts.

Mais si je ne désespère pas et essaye plutôt de comprendre que cela fonctionne comme une «aide contre moi », alors je traverserai toutes les barrières et entrerai dans le monde spirituel. L’entrée apparaîtra à ce point précis.

À l’heure actuelle, cela nous semble difficile et impossible, mais il va soudainement s’ouvrir pour que nous nous y dirigions directement ! Nous n’aurons plus à pousser ni à forcer pour entrer- il s’en ira simplement de lui-même.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 12/10/10, Écrits du Baal HaSoulam

Comment faire plaisir au Créateur?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment devons-nous nous préparer au cours matinal aujourd’hui, après le congrès ?

Réponse: Nous demandons la Lumière qui est contenue dans la profondeur de notre pouvoir collectif, notre désir commun de la révéler. Nous recherchons la révélation de la Lumière ! Je ne sais pas ce qu’est la lumière environnante. Les Nekoudot ( points représentant les voyelles) environnnantes, intérieures, extérieures, Taamin (goûts) , je ne sais pas la différence entre eux, je sais seulement que si nous parvenons à atteindre l’unité entre nous dans une faible mesure, nous pourrons dévoiler la lumière cachée à l’intérieur de cette unité.

Par conséquent , j’applique une pression sur notre unité car je la vois dans le but de trouver la lumière en elle. Qu’est-ce que la lumière? C’est la propriété du don ! Je souhaite avoir l’attribut de don révélé entre nous. Il y a un désir commun où tous les désirs sont réunis en un seul, tous les points dans les cœurs, et je tiens à dévoiler la Lumière reposant en eux, la Lumière de l’unité, de la garantie mutuelle et de l’amour.

Je n’évalue pas encore les échelons spirituels, mais souhaite juste trouver la spiritualité, découvrir la lumière, l’attribut du don mutuel, le Créateur, afin de Lui faire plaisir. C’est comme si j’avais un petit enfant et pensais à la façon de le rendre heureux, quoi lui acheter, quel cadeau lui donner. Je pense et je m’en soucie. De la même façon, je pense au Créateur que je souhaite trouver dans la connexion entre nous et par conséquent, notre unité est l’endroit où je peux révéler le Créateur révélé et l’état dans lequel je peux Lui faire plaisir.

De la 3eme partie du cours quotidien de Kabbale 10/12/10, « Introduction à l’étude des dix Sefirot »

N’ayez pas peur des ombres

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qui m’aidera si je pense que tout vient de seule force bienveillante, le Créateur, si je suis obligé de lutter avec chaque problème individuellement et de les traiter séparément ?

Réponse: Si vous affrontez chaque problème séparément, vous n’obtiendrez jamais votre vie dans l’ordre! Vous allez continuer à essayer de vaincre ces forces étrangères : votre patron au travail, votre femme, votre voisin, les amis et les ennemis, le monde entier et vous gâchez toute votre vie à voir que vous ne résolvez rien.

Tout le monde sera déçu ici et même beaucoup, puisque nous nous sommes mis à la merci des milliers de raisons et les personnes agissent simplement comme des robots ! Elles font partie de nos propres âmes, mais puisque nous ne les avons pas rattaché à nous correctement, nous pensons qu’elles ont leur propre pouvoir.

Dès l’instant où vous commencez à les relier à vous-même et les aimez  » comme toi-même », vous découvrirez qu’elles sont vraiment comme  » vous  » et vous appartiennent, et qu’à côté d’elles  il n’y a qu’une seule force qui fonctionne et qui organise tout cela pour vous. Et par elles-mêmes , elles n’existent pas ni n’agissent indépendamment.

Pour le moment, vous vous souciez de divers problèmes et ne pouvez pas dormir, c’est tout, parce que vous ne pouvez pas vous imaginer comme un bébé dans les bras du Créateur. Sentez comment il vous tient dans ses bras, et vous n’aurez rien à craindre. La seule chose qui vaille la peine de s’inquiéter est: Quand vais-je me percevoir vraiment, dévoiler le Créateur, et l’expérience de son amour pour moi, ce qui signifie devenir semblable à Lui et en mesure de recevoir tout cela?

Lorsque les propriétés de l’amour et du don émergent en vous, vous sentirez combien Il vous aime. Et si vous vous ne pouvez pas aimer, comment allez-vous ressentir Son amour ? Si vous détestez tout ce qui vous entoure, vous ne sentirez que la haine de tout et de ne cesserez pas de souffrir !

Mais si vous pouviez vous comporter envers tout le monde avec amour, vous sentiriez le seul amour qui remplit le monde entier. Cela dépend uniquement de vos qualités, des désirs, des Kelim.

Vous devez donc, d’une part, garder votre calme puisque tout est dans les mains du Créateur et « Il n’y a rien hormis Lui », « le bien qui fait le bien ». « Mais d’un autre côté,  » personne ne va m’aider, sauf moi »pour atteindre pratiquement la perception de  » Il n’y a rien hormis Lui.  »

En effet, afin de sentir ainsi, j’ai besoin d’avoir mes attributs corrigés et puis je serai capable de percevoir ce qui se passe réellement dans la réalité. Je suis entouré par la lumière du monde de l’infini, sauf que je ne la sens pas ! C’est la seule chose que je dois craindre, mes propriétés (Kelim), afin de vivre cette infinité.

Qu’y a-t-il à craindre ? Tout le reste est une simple illusion se manifestant dans mes propriétés corrompues. Et je m’inquiète de problèmes illusoires qui sont peints par mes sens corrompus, alors j’ai peur des ombres, comme un petit enfant.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 13/12/10 , Écrits du Baal HaSoulam

Le président et la femme de ménage se comprendront-ils?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-il possible de réunir des représentants de différentes classes sociales dans des tables rondes ? Ne se rejetteraient-elles parce que les gens ne sont pas égaux ?

Réponse: Lors des tables rondes les personnes doivent se sentir égales. Nous ne sommes pas égaux par nature, mais cela ne dépend pas de nous, tournons-nous vers le Créateur qui nous a créés de cette façon. Dans tous les autres aspects, nous sommes égaux. Nous sommes venus ici et personne ne devrait se sentir nod désiré, défavorisé, ou défectueux.

Donc, j’insiste toujours pour que les gens aient des conditions initiales absolument égales, et la seule chose qui doit être corrigée entre eux est que tout le monde s’éleve au-dessus de notre propre égoïsme à l’état d’une plate-forme commune. Je crois qu’au moins dans la première étape, lorsque nous sommes toujours dans un processus de création des tables rondes, nous devons les rendre aussi homogène que possible.

Si nous ne les formons pas conformément à la qualification de leurs qualités ou de toute autre base, vous aurez des problèmes. Après tout, des gens très différents peuvent difficilement se comprendre, ainsi il devrait y avoir au moins un lien préalable entre eux.

Par conséquent, il est souhaitable de choisir des personnes qui sont semblables les unes aux autres. Ensuite, il sera plus facile pour elles de se connecter. Les gens ont en eux différentes conventions sociales qu’ils ont accumulées tout au long de leur vie. Au cours de la vie, les gens développent un cadre conceptuel ensemble, et chacun a vécu dans des conditions différentes de sorte que les gens ne peuvent guère se comprendre mutuellement.

Je suis favorable au rassemblement de gens égaux à des tables rondes. Un directeur, son adjoint, un employé et un nettoyeur ne peuvent pas s’asseoir à la même table et être libre de parler. Nous devons tenir compte de ce que sont les gens quand ils viennent à la table. Je ne pense pas que dans le monde réel, nous pouvons relier des personnes opposées tel que le président et unefemme de ménage et je ne voudrais pas tenter ces expériences, ce serait un manque de compréhension de la femme de ménage et une humiliation pour le président.

La compréhension et l’unité ne sont possibles que si les gens ont déjà atteint un niveau auquel ils sentent à égalité le besoin d’autrui et se complètent mutuellement pleinement. Notre tâche est de les amener à ce niveau. Après ils éprouveront des valeurs complètement différentes qu’ils obtiendront de la table ronde commune, alors cela sera une autre histoire. Mais cela arrivera.

De Kab TV  » au fil du temps  » 15/09/13

Des poupées russes contenant un secret

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qu’une crainte typique du Créateur et comment pouvons-nous l’atteindre?

Réponse: La peur est la principale chose. Pour le moment nous n’avons rien. Même l’amour que nous nous sentirons plus tard est fondée sur la peur à ce moment-là. Cela peut être la peur de ma vie, la peur de perdre ma vie, absurdement, et d’y mettre fin sans aucun résultat positif. Une telle crainte amène les gens à la sagesse de la Kabbale et elle est appelée «la peur de ce monde et la peur de l’autre monde.  »

La peur vient du fait que nous commençons à penser à ce qui nous est extérieur et non à nous-mêmes, et nous pouvons établir la peur qu’avec le bon environnement. Parce que sinon, je peux être désorienté et ne pas comprendre que soit je m’inquiète de contenter le Créateur soit j’avance que je le veuille ou non. Mais ceci est déjà peur à propos de l’action dont le résultat m’est extérieur : pas dans ma poche, pas dans mon âme ou mon esprit, pas dans ce monde ou dans l’autre monde, mais plutôt quelque part déjà hors de moi, ce qui signifie que c’est déjà connecté à l’acte du don.

Dans ce cas, je ne peux pas être sûr que mon évaluation est correcte, et si je n’existais pas dans ce monde comme une personne mais comme entourée d’une illusion telle que me donne le sentiment qu’il y a beaucoup d’ autres créatures : le minéral, végétal, la nature animale et les gens. Je dois tout accepter comme des parties de mon âme. Si je n’atteins pas la crainte de me précocuper d’eux plus que de moi, cela signifie que je n’ai pas limité mon ego et que je ne pense pas à une certaine action qui ressemble au Créateur.

Donc, nous devrions d’abord peser, mesurer et organiser nos relations avec l’environnement dans notre travail. Ce n’est que par l’environnement que nous avons notre libre arbitre. Le Créateur est aussi dans l’environnement. Si j’affiche la bonne attitude envers la société, envers les amis, des récipients plus larges s’ouvrent à moi comme si je déménageais dans une dimension plus intérieure, et je révèle la connexion au Créateur. L’un est dans l’autre (comme des poupées russes). Cela signifie que la connexion au Créateur est révélée dans le groupe. Il est impossible de Le découvrir d’une autre manière. Finalement, je dois voir comment tout le monde se joint à la garantie mutuelle car il m’appartient entièrement, il est tout à moi.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 1/10/13 , Shamati n°38 «La crainte de Dieu est son trésor «