Le véritable point doux

congrès, groupeCe qu’on appelle «la foi en les sages », c’est quand je suis tout ce qui a été arrangé pour moi d’en haut. Dans chaque Partsouf, dans chaque situation que je vois devant moi, je vois le Créateur.

The True Sweet Point

 Je vois tout le monde entier devant moi et j’ai besoin de comprendre que toutes ces choses sont des images que le Créateur dessine pour moi. Je ne sais pas ce que je vois vraiment. Cependant, si je prends le monde entier comme une image en moi du Créateur, alors je me déplace dans la bonne direction au bon degré de vérité et du mensonge.

Cette direction est vraie, et je vois devant moi des conditions qui doivent être réunies: Israël ( mon désir droit au Créateur – Yashar El) , Torah ( tous les Kélim brisés avec la lumière qui doit les amener à l’unité ) et le Créateur. Chacune de ces trois conditions se transforment progressivement en une seule, car je cherche à identifier le Créateur qui agit dans le monde et me présente ce monde une nouvelle forme tout le temps.

J’accepte ce monde comme une image du Créateur car Il voulait que je ressente cela, comprenne, goûte l’amertume et la douceur, la vérité et le mensonge et unir cet ensemble avec Lui en un seul point. En fin de compte, ces trois éléments doivent parvenir à l’unité , qui est appelé à la fin de la correction (Gmar Tikoun).

Tout notre travail avec la vérité et le mensonge et l’amer et doux est essentiellement des clarifications que nous devons faire. Pour ce faire, nous devons être dans un groupe pour clarifier nos relations entre nous, apprendre à attirer la Lumière qui ramène vers le bien. En conséquence, nous devons relier toute la réalité, d’une part, en l’attribuant au Créateur et d’autre part, l’accepter comme une image que le Créateur me montre, ainsi que je serai en mesure d’y connecter toutes les parties de la réalité.

C’est ainsi que nous atteignons le point commun de tout appelé la fin de la correction. Dans notre monde maintenant tout est amer et mensonge, alors qu’à la fin de la correction il ne reste que la douceur et la vérité.

Du cours quotidien de Kabbale 30/07/13 , Shamati n°148 «L’examen de l’amer et du doux de la vérité et du mensonge »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed