Se tenir fermement « sur une jambe »

Dr. Michael LaitmanNous ne sommes pas familiers avec notre propre nature et donc nous nous trompons tout le temps dans un sens ou dans un autre dans notre auto-évaluation,  blâmons ou nous justifions injustement. Nous devons comprendre que nous n’avons aucune possibilité de voir la vérité et la seule solution est de s’appuyer sur la Lumière qui ramène vers le bien.

Notre propre image, de nos caractéristiques qui nous semblent maintenant belles ou non, tout cela est encore loin d’ une véritable compréhension de nous-mêmes qui sera découverte dans la Lumière du Créateur quand on voit notre vraie nature. Alors seulement nous pourrons décider ce qui est mauvais et ce qui est bon pour nous, car même la fierté n’est pas une caractéristique inutile.

Comme il est écrit : «Et son cœur s’est élevé dans les voies du Seigneur …  » ( Chroniques 2, 17:06 ) , c’est-à -dire que nous devons être fiers, surmonter les difficultés, se tenir fermement sur la voie de la vérité et ne pas permettre à quiconque de nous détourner de la voie ni de nous humilier. Dans ce cas, l’humilité n’est pas approprié.

Dans notre vision de nous-mêmes et des autres, il y a beaucoup de confusion et par conséquent, la seule solution est d’attirer la Lumière qui ramène vers le bien. Comme il est écrit que «… dans Ta lumière nous verrons la lumière » (Psaume 36:10 ) et  jusque-là, il est uniquement nécessaire d’appliquer les conseils des kabbalistes, précisément dans le but  d’avancer le plus possible vers une véritable observation de l’ensemble de notre nature et de nous-mêmes.

Hillel a expliqué l’approche correcte,  » tout ce que vous détestez, ne faites pas aux autres» ( c’est ce que Hillel a répondu à un converti qui lui a demandé de lui enseigner toute la Torah alors qu’il se   » tenait sur une jambe »). En attendant, c’est le seul examen que nous sommes prêts à faire.

Si vous vous tenez avec eux sur ce seul fondement, « sur une jambe », alors c’est suffisant. Même si votre état est très incertain et fragile quand vous êtes debout sur une jambe, si vous vous tenez à ce seul fondement et rien de plus, en maintenant cette fondation tout le temps,  » tout ce que vous détestez, ne faites pas à autrui» , alors vous pouvez avance .

Nous n’avons besoin de rien d’autre, c’est suffisant. Il s’agit d’une condition nécessaire et suffisante. Rien d’autre n’est nécessaire, sauf la connexion et nous avons besoin de travailler uniquement sur cela tout le temps. La nature de l’action est examinée seulement du point de la connexion entre nous qui sera plus fort. Nous ne prenons absolument pas en compte tout ce qui se passe autour de nous. Ce serait déjà une « deuxième jambe», une « troisième », qui ne peut que nous apporter seulement une plus grande désorientation dans le travail. Par conséquent, vous ne devriez vous soucier que de votre connexion.

De la préparation du cours quotidien de Kabbale 16/10/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: