Dans le flot infini de Lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si je veux devenir un partenaire avec le Créateur dans le travail, que dois-je faire pour Lui pour concorder avec cela ?

Réponse : Si vous êtes d’accord, cela signifie que vous êtes déjà Son partenaire. Vous n’avez pas besoin de faire autre chose, le Créateur est toujours d’accord.

Cependant, vous ne Le choisissez pas parce qu’il est le partenaire le plus puissant, intelligent et rentable. Vous souhaitez être Son véritable assistant, ce qui signifie de faire le même chemin vers le but qu’Il a défini selon Ses règles. Cela signifie que vous êtes déjà dans le don sans réserve (Hafetz Hessed).

Si je vais vers le Créateur et demande à être Son partenaire, cela veut dire que j’ai dépassé tout mon ego et que je suis pleinement entré dans l’état de don sans réserve dans le but de donner. J’ai laissé les désirs du monde corporel au niveau des nécessités vitales et je me suis élevé au-dessus d’eux avec mon point dans le cœur. A côté de cela, toute une montagne de haine (le Mont Sinaï) a poussé, mon ego, et je l’ai escaladé avec mon point dans le cœur.

Maintenant, je me tiens à son sommet comme un Bina parfait, Hafetz Hessed, et ayant atteint ce point, je peux dire au Créateur que je veux être Son partenaire. Je suis prêt. Maintenant, donne-moi un travail ! Et Il dit : « Vous voulez un travail ? Allez-y ! Nous prendrons toute cette montagne de haine et nous commencerons à choisir les désirs en elle et les utiliserons pour donner sans réserve au reste. »

In the endless stream of Light

Être le partenaire du Créateur signifie aspirer à être comme Lui. Le Créateur me donne la Lumière et dit : « Utilisez votre ego pour donner sans réserve aux autres, et vous serez comme Moi, et j’élèverai votre désir, l’élargirai afin que vous vous éleviez à Ma position exaltée pour donner sans réserve à tous comme je le fais. Ensuite, vous serez un partenaire en toute chose. »

Les désirs appartiennent aux autres, mais la Lumière est la mienne. Par conséquent, je dois me retirer de mes désirs qui me font plaisir, m’engager dans les désirs des autres et utiliser le mien uniquement pour remplir les leurs. Une mère a ses propres désirs et tout est à sa disposition. Elle possède le monde entier, mais elle l’utilise seulement pour donner à son enfant ce que son désir lui dicte.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 09/12/10, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: