Monthly Archives: novembre 2013

La Ménora est le symbole d’une grande idée

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Exode », Trouma, 25:31 à 25:37 : Et tu feras une ménora d’or pur. La ménora devra être faite de travail martelé ; sa base et son pied, ses coupes, ses boutons et ses fleurs, devront tous être d’une seule pièce avec elle… Et tu feras ses sept lampes et il les allumera afin qu’elles mettent en lumière sa face.

La Ménora (chandelier) est l’incarnation du bon ego corrigé (en or). Il est très difficile de concevoir et d’assembler la Ménora (pour corriger l’ego afin qu’il brille comme la Lumière), y compris les coupes et les fleurs qui sont faites d’une seule pièce de métal.

Chaque élément, chaque attribut égoïste humain doit être d’une certaine taille et forme de sorte que toutes les caractéristiques de la Menorah ressemblent au Créateur dans chacune de ses sept parties : Hessed, Guevoura, Tifferet, Netsakh, Hod, Yessod et Malkhout. Quand Malkhout devient comme ces sept attributs, elle devient tout à fait comme le Créateur, car sa matière égoïste, le métal d’or dédaignable, devient l’attribut du don sans réserve et devient réellement le moyen d’éclairer, le moyen de brûler pour le Créateur, pour la Lumière.

La Ménora symbolise l’ego qui est devenu semblable au Créateur, qui rayonne de Lumière par elle-même, même si elle n’est pas naturellement une source de lumière. En outre, il y a également l’huile et les mèches, mais la ressemblance est réalisée par le récipient pour l’huile et la lumière qui en émerge. Ainsi le symbole de la Ménora est toujours une grande idée en soi, lorsque la forme la plus basse de l’ego (l’or) devient la forme la plus sublime du don sans réserve.

Les sept bougies de la Ménora forment l’attribut du don sans réserve, Zeir Anpin, l’image idéale du Créateur. C’est ce qu’on appelle l’image inverse d’Adam, ce qui signifie semblable au Créateur. En corrigeant l’ego, Malkhout (dans les sept phases de l’attribut du don sans réserve) se connecte totalement au Créateur et par cette action, Malkhout atteint la fin de sa correction.

Dans l’ensemble, la Torah ne parle de rien d’autre que cela. Elle dit simplement quels désirs et selon quel ordre nous devons ressembler au Créateur, c’est l’ensemble du plan, le travail spirituel qui est donné dans la Torah, qui vient du mot hébreu « Ora’a » qui signifie « instruction ».

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 28/08/13

Les antibiotiques ne marchent plus

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de Finmarket) :  » Alexander Fleming, le créateur de la pénicilline, a mis en garde encore en 1940 que l’effet de sa découverte ne durerait pas toujours, que les microbes s’adapteraient aux médicaments. Plus les médicaments sont devenus disponibles, plus les microbes ont rapidement développés des moyens pour s’en protéger.

«Les antibiotiques sont en train de perdre leurs propriétés si rapidement qu’ils ne sont plus rentables pour les entreprises. Faire un médicament coûte ​​un milliard de dollars et ces coûts n’ont pas le temps de porter leurs fruits car les microbes s’y adaptent déjà. Bientôt, les infections mineures redeviendront mortelles.

 » Sans antibiotiques les gens ne seraient pas en mesure de traiter le cancer ni de greffer des organes parce que ces procédures ne sont pas possibles sans supprimer le système immunitaire. Tout traitement qui nécessite l’injection de drogues dans le corps humain, par exemple, la dialyse rénale, deviendrait impossible.

 » Nous allons devoir oublier les greffes. Cela s’applique également à la chirurgie esthétique et la chirurgie de la valve cardiaque. L’accouchement sera aussi dangereux, comme il y a une centaine d’années, quand cinq mille femmes enceintes décédaient.  »

Mon commentaire: Le problème, c’est la nourriture : le développement de nouvelles variétés, les usines de transformation et l’élevage de la viande avec des antibiotiques. Nous obtenons une énorme quantité de nourriture avec des substances nocives. Les objections sont généralement limitées à l’idée que c’est mieux que de mourir de faim. Mais si nous  avions changé d’attitude en vue du souci mutuel , alors nous aurions distribué correctement et nous n’aurions pas à faire pousser la nourriture végétale et animale avec des pesticides, des antibiotiques, etc

La face intérieure et extérieure de la diffusion

congrès, groupeQuestion: Ai-je bien compris qu’il y a un côté externe à notre diffusion et l’explication qui peut paraître purement matérialiste. Mais à l’intérieur, il est nécessaire de passer un tuyau par lequel la lumière supérieure coule et donne le sentiment qu’ne lui il y a une sorte de force unique ?

Réponse: C’est exact et il n’est même pas nécessaire d’avoir honte et de vous cacher ! Nous ne sommes pas venus pour éduquer les gens et jouer à des jeux sociaux avec eux. Nous savons que la façon d’organiser nos vies et cette capacité est dérivée de la compréhension de la nature. Nous avons appris comment utiliser la puissance constructive que l’on découvre dans la connexion entre les gens.

Nous savons comment construire ce lien entre les gens de sorte que dans ce le pouvoir constructif en lui corrige tout change. Et ce ne sont pas que des mots, c’est plutôt à vous d’illuminer la lumière de vous-même, comme Moïse qui est descendu du Mont Sinaï avec les tables de l’alliance dans ses mains, un pouvoir qui est prêt à changer et à corriger tout. Les gens doivent sentir ceci en vous.

D’autres peuvent prononcer des mots similaires, encore dans leurs mots, il n’yaura pas du tout de satisfaction intérieure, émotionnelle qui détermine tout. Et ce ne sont pas seulement des émotions, mais c’est la lumière qui doit agir. La lumière influence les gens lors de vos explications et elle permettra également de les corriger et de les connecter à elle de sorte qu’au moment de votre travail avec leurs manques, vous trouverez le Créateur, la Lumière, au sein du groupe, vraiment toute cette chaîne.

Par conséquent, lorsque vous sortez diffuser, d’une part, vous devez expliquer avec des mots, c’est-à- dire, d’agir sur un plan matériel, terrestre, mais d’abord, c’est à vous d’être entièrement centré sur le contenu interne, de transmettre la lumière aux gens et d’éveiller l’émotion en eux. Si ce n’est pas la cas, alors il n’y a aucune raison de sortir.

Sinon vous ne ferez que détruir. La lumière qui devait venir avec vos explications et ne vient pas à cause de votre manque d’effort interne serévélera par  » arrière  » et réveillera le mépris et la brisure à votre égard. Car à travers la reconnaissance du mal, par le biais d’ une longue souffrance, à un certain stade, pas tout de suite, vous finirez par atteindre la bonne réalisation.

Les efforts internes qui attirent la lumière sont Arvout (garantie mutuelle ). Pour que la Torah se révèle parmi nous, il doit y avoir Arvout entre nous, un intérêt commun, une connexion mutuelle, l’égalité en général, dans laquelle tous les amis sont comme une personne avec un corps. C’est tout d’abord ! Le moment où cela se produira, nous sortirons diffuser et nous pourrons nous attendre à un succès.

Vous ne devez agir que dans la mesure de votre préparation. Et alors vous vous adressez au public avec la lumière que vous détenez dans votre bon Kli. Dans votre connexion correcte avec le groupe, la lumière spirituelle est découverte, pas encore complètement découverte, mais comme Ohr Makif qui se trouve déjà en vous.

Avec elle, vous pouvez déjà vous tourner vers les gens, de sorte que ce sera l’action de la lumière et pas seulement des mots avec l’aide desquels vous ne pouvez pas convaincre personne aujourd’hui. Les mots ne sont pas vraiment importants, l’essentiel est que vous rayonnez la lumière. On sait que Moïse était  » bègue » et ce qui ne l’a pas empêche d’être le chef du peuple. Mais les gens devraient sentir qu’il y a une sorte de lumière en vous et c’est à eux de la vouloir aussi.

Cela est possible à condition que vous soyez connectés à tous les amis et vous vivez une vie d’Arvout, ou au moins avec un désir d’Arvout, qui est la chose la plus importante pour vous. De tout ce que vous examinez et construisez cette condition et essentielle, c’est précisément avec quoi vous allez sortir diffuser. Peu importe comment vous le dites, la forme extérieure dépend de la personne à qui vous vous adressez. Mais la chose principale est la Lumière Supérieure qui agit et brûle en vous et les gens sentent cela. Pour eux, il existe un déficit, ont désespérément besoin de satisfaction et veulent spécifiquement cette Lumière.

Nous ne sommes pas liés les uns aux autres avec des mots, mais seulement avec l’aide de la lumière qui existe en chacun de nous pour le bien de tou . Grâce à ceci,nos désirs sont connectés. Si la lumière est en vous dont quelqu’un d’autre a besoin, alors il adhérera à vous. Il ne fera que qu’attendre que  vous communiquiez avec lui.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 01/10/13 , Shamati # 38  » La crainte de Dieu est son trésor »

La formule de la correction – Un cercle- une ligne – un cercle

Dr. Michael LaitmanÀ la suite de toutes les corrections, nous devons revenir à la forme d’un cercle, comme cela a été créé par le Créateur dans le monde de Ein Sof (Infini ). Mais cela ne peut être fait que par une multitude de lignes, ce qui signifie des restrictions du désir de recevoir, Massakhim (écrans) et Zivoug de Haka’a.

La ligne droite est la justice ; payez et vous recevrez ! Les cercles sont comme une mère qui est prête à nous donner tout ce qu’elle a : prenez ce que vous voulez.

Mais les cercles auxquels nous aspirons après la correction sont en si grand nombre de lignes droites qu’elles prennent la forme d’un cercle. S’il n’y a aucune limitation sur mon désir et qu’il est entièrement corrigé, je deviens un cercle, celui qui donne aussi ,  » je suis pour mon bien-aimé et mon bien-aimé est pour moi.  »

Bien sûr, notre ego est un cercle et ce cercle est corrompu. Il veut profiter de tout ce qu’il voit sans aucune limitation ni calculs. Nous devons l’amener à la forme d’un cercle corrigé de sorte qu’il soit totalement afin de donner, au-dessus de tous les calculs. Sa correction est remplie par une ligne. Nous limitons notre désir et nous le limitons par un Massakh. C’est le Massakh qui transforme le cercle en une ligne, car il limite le cercle et l’arrange selon un certain ordre et un certain calcul.

Si ce n’était pas pour le Massakh, les récipients resteraient des cercles, comme la lumière qui les a créés. Après les restrictions, cependant, nous disons non à la réception illimitée et sommes prêts à recevoir que selon une certaine ration, un certain calcul, un certain accord. Le Créateur n’est pas impliqué dans cela.

En vous limitant vous, vous semblez dire au Créateur : « Attendez , donnez-moi s’il vous plaît du temps pour gérer mon désir de recevoir. Je tiens à le fixer. J’ai besoin d’un moment pour résoudre ce problème, nous allons nous connecter. S’il vous plaît, ne m’interrompez pas, juste aidez-moi quand je demande votre aide.  » Si je ne le fais pas, je vais ressentir de la honte et si je fais ce qu’il faut, je serai indépendant.

Travailler dans une ligne droite, c’est travailler selon la justice. Ceci est déterminé par combien je peux placer le groupe à la place de mon désir de recevoir, de sorte que par l’aide du groupe je tire la Lumière qui ramène vers le bien et demande au Créateur de l’aide. La ligne droite travaille avec le Massakh, selon ma capacité à surmonter la honte et la transformer en conséquence, selon un calcul de combien une personne peut utiliser sa nature et la nature du Créateur.

Question: Une ligne ordinaire relie les points, qu’est-ce que cette  ligne connecte?

Réponse: Cette ligne relie le désir de recevoir de la lumière par le Massakh. Ainsi, le cercle de  » afin de recevoir  » se transforme en un cercle de  » dans le but de donner.  » Le cercle corrigé est créé en multipliant le nombre de lignes jusqu’à Ein Sof. Si nous trouvons même un grain d’un « désir de recevoir », nous le transformons en une ligne.

Il s’avère qu’une telle quantité infinie de lignes devient un cercle. Recevoir afin de donner infiniment est appelé des cercles. Ainsi, nous retournons dans le monde de Ein Sof. Nous pouvons transformer notre désir de recevoir en lignes à l’exception du cœur de pierre qui sera corrigé par tous nos efforts à la fois à la fin. C’est en fonction de l’état de : « Il avala ses dents et les vomira.  »

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Le monde fait une transition de la réception au don

Dr. Michael LaitmanNotre monde est de plus en plus « rond », ce qui signifie que le lien mutuel collectif entre tous est apparu, tout le monde influence tout le monde.

Il y a dix mille ans, vous auriez attaqué votre voisin, vous l’auriez tué et dévoré. Cinq mille ans plus tard, vous avez déjà cessé de tuer votre prochain, vous avez compris qu’il serait mieux de l’asservir.

Plusieurs milliers d’années se sont écoulées et vous auriez attaqué votre voisin et fait de lui un travailleur car être un esclave n’était plus rentable. Tout est établi en fonction de ce qui est utile pour le désir de recevoir. Mais aujourd’hui, les choses ne sont plus comme elles avaient l’habitude d’être. Si vous attaquiz quelqu’un et le dominiez aujourd’hui, vous commencez à le nourrir et vous inquieter pour lui. Par conséquent, à notre époque, les guerres ne sont pas valables.

Nous voyons comment le monde, sans comprendre lui-même, est progressivement en train de passer entièrement de la réception au don ! Tous nos systèmes (économie, santé , etc ) doivent se transformer pour être plus « ronds » , nous n’avons pas d’autre choix. Les gouvernements sont obligés de distribuer de l’argent à leur peuple afin que tout le monde ait quelque chose à manger. Les pays se sont maintenant transformés en institutions de sécurité sociale et en agence de bien-être. Qu’elle le veuille ou non, chaque nation doit se transformer en un système qui se préoccupe principalement de ses citoyens.

Tout cela est le résultat de notre rapprochement en«cercles », en récipients sphériques. Sinon, nous ne pouvons pas exister dans de telles conditions. Mais dans ce genre de forme, nous ne serons pas libérés des problèmes parce que ces changements sont effectués par en haut, par le gouvernement, par les cercles. Nous devons le faire par en bas, grâce à la correction de la personne, à travers la  » ligne droite.  »

La voie de la correction d’en haut est un long chemin de la « reconnaissance du mal ». Même si cela nous semble bien aujourd’hui, qu’une nation se préoccupe de ses citoyens afin que tout le monde ait tout ce dont il a besoin, à la fin, cela apportera d’immenses destructions. En fin de compte, nous découvrirons que nous devons commencer la correction en bas. Il doit y avoir le don du côté de la personne ci-dessous, par conséquent, nous devons nous tourner vers les couches les plus basses, prendre soin d’elles et leur apporter la méthode de correction.

Les « cercles  » sont  la découverte de force supérieure, la lumière supérieure, le Kli supérieur. Et ceux-ci deviennent une grande menace pour nous. Toutes les forces de la nature sont révélées sous une forme circulaire. Une personne doit travailler sous la forme d’une ligne droite.

Une vague de tsunami qui vient ne prend pas en compte si vous êtes une bonne ou une mauvaise personne, riche ou pauvre, elle efface tout sur son passage. C’est ainsi que les cercles fonctionent. Nous devons devenir une ligne droite. Bien que la ligne droite soit à l’opposé du cercle, quand elle devient le donneur, elle remplit effectivement les cercles. Avec cela, nous nous transformons en une force qui remplit le Créateur. L’invité doit satisfaire l’hôte, tout comme l’hôte veut satisfaire l’invité . C’est ce qui est appelé atteindre l’adhésion par l’équivalence de forme et l’équivalence des actes.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

A propos du communisme

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (de Novaïa Gazeta) : « L’idéologie du nouvel ordre de vie : tout le monde a droit à un revenu mensuel garanti. La collecte de signatures de cette proposition (référendum) a eu lieu en Suisse.

En général, il s’agit d’un nouveau principe de vie, une autre option du développement humain, une économie différente, un état différent. Derrière l’idée des militants, il y a un réseau international de BIEN (Basic Income Earth Network, Revenu de Base du Réseau de la Terre) qui comprend 17 organisations nationales de l’Autriche, l’Australie, la Hollande, l’Amérique, l’Angleterre et l’Allemagne.

La direction de l’organisation se compose de professeurs des meilleures universités du monde (prochain congrès – été 2014).

BIEN développe l’idéologie d’un nouvel ordre de vie, en supposant que tout le monde aura le droit à un revenu mensuel garanti.

Le monde est en train de changer, tandis que l’esclave romain et le travailleur moderne ensemble sont enchaînés à travailler pour la vie, en donnant les meilleures années de leur vie : ils travaillent car ils ne seraient pas capables de survivre autrement, ils vivent dans la peur de la punition (licenciement), ils sont esclaves à vie dans le marché du travail.

Il est possible d’abolir l’esclavage seulement en fournissant à une personne un revenu garanti qui lui donnera le droit de choisir sa propre voie, sa seule vie unique. L’argent devrait être versé à tous, indépendamment du caractère, des points de vue, du rang dans la vie. Il ne s’agit pas de soutenir les couches sociales faibles, mais du droit de chacun à un revenu de base. »

Mon commentaire : Cela fonctionnera bien que sous une seule condition : tous les citoyens doivent consacrer tout leur temps libre à l’éducation intégrale et à l’enseignement. Sinon, ils ne devraient recevoir aucun avantage. Si cette règle n’est pas respectée, la société va se transformer en animaux en peu de temps. Il n’y a rien de plus dangereux pour les humains que l’oisiveté, plus encore, la paresse collective.

Une vue merveilleuse de l’étage supérieur

Dr. Michael LaitmanLes « cercles  » sont le don qui arrivent d’en haut. Mais quand ce don vient à nous, le désir de recevoir, qui n’est pas équivalent à sa forme et n’est pas en mesure d’accueillir ses caractéristiques, il est perçu par nous comme quelque chose de mauvais. C’est comme quand votre mère vous oblige à faire quelque chose que vous ne voulez pas. Elle est  bonne pour vous, mais il me semble que c’est quelque chose de mauvais.

Notre rôle est de passer par autant de « lignes », tant de capillaires dans notre corps collectif, que nous parviendrons à chaque cellule. Chaque corps vit fonctionne comme ceci. Toute la création, le minéral, le végétal et animal existe en complète merveilleuse harmonie  entre les « cercles » et « lignes ». Nous avons seulement besoin de corriger l’attitude d’une personne.

Et cette correction doit commencer d’en bas, des couches inférieures. Nous voyons que les changements ont déjà commencé d’en haut, les gouvernements seront tenus de faire des  » cercles  » pour la répartition des avantages pour tout le monde, comme la sécurité sociale, et ainsi de suite. Mais tout cela vient d’en haut sous la forme de «cercles» – comme dans les mondes supérieur , donc aussi dans notre monde. Une nation corrigée est celle qui organise son travail sous la forme d’ un cercle en ce qui concerne les personnes.

Par conséquent, nous devons commencer l’éducation intégrale de la strate la plus basse. Tout d’abord, c’est parce qu’ils souffrent plus que tout le monde et l’amélioration de leur état n’est possible que si la Lumière ramène vers le bien. Ils n’ont rien d’autre sur qui compter et donc nous pouvons les atteindre.

En outre, la correction doit être de bas en haut, des manques et des désirs les plus petits et les plus simples, qui commencent à se connecter sous la forme d’ un cercle. Quand je suis connecté à un groupe de dix, avec mon groupe, je le remplis avec cela. Le groupe, qui se transforme en une unité complète , un « 1 « , s’élève à un niveau supérieur, à un nouveau niveau qualitatif, et commence à fonctionner comme une ligne dans le cercle qui existe à un niveau supérieur.

Nous nous élevons toujours comme ça. Un cercle qui est construit en nous à un niveau inférieur est équivalent à une relation directe à l’étape suivante. C’est ainsi que nous nous élevons tout le temps, en transformant la ligne en cercle.

Au moment où nous commençons à être lié à un cercle, nous atteignons la plénitude et recevons le don, la Lumière. Nous ne manquons de rien. Comme le Baal HaSoulam écrit dans l’article: » dissimulation et la révélation du Créateur  » une personne voit des amis souffrir de maladies, de pauvreté et après sa correction, elle voit tout à coup qu’ils ont tous réussis, sains et riches. Un tel changement a lieu au moment de la montée à un nouveau niveau, un nouvel état .

Nous ne comprenons pas comment cela est possible, mais cela arrivera ainsi. Il n’y a pas d’autre moyen de corriger le monde sauf de corriger la perception. Le don Infini existe dans le monde, nous avons seulement besoin de monter et voir le monde entier à partir d’un niveau plus élevé. N’essayez pas de faire un sorte de changement ou de correction dans le monde sur votre niveau, ce ne sera pas utile. Plus vous investissez, plus vous allez souffrir et perdre.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Appartenir à la vérité absolue

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment sentons-nous le Créateur ? Y a-t-il un sentiment de reconnaissance qu’Il nous  a créé ou quelque chose d’autre ?

Réponse: Si vous n’avez pas de récipients spirituels, alors il n’y a aucune sensation du Créateur et il est impossible de l’expliquer.

La sensation du Créateur est un sentiment d’appartenance à la vérité absolue, au-delà de tous les doutes, vos problèmes ci-dessus et vous sépare de tous vos calculs mesquins ! Vous découvrirez une perfection «absolue» . Et cette perfection est au-delà de toutes vos estimations précédentes.

Question: Est- ce à dire que ce sentiment est détaché de ma connexion aux amis ?

Réponse: D’une part, cela est détaché et d’autre part, en dépit de tout cela, grâce à une connexion aux amis, vous sentez une légère touche de la sensation du Créateur. Comme il est dit:  » Exode 33:23  » :  » Et vous verrez Mon dos, mais Mon visage ne ​​serez pas vu.  » Mais vous pouvez déjà deviner que c’est quelque chose au-delà de vos Kelim, au-delà de vos propriétés. Donc la question est : Comment est-il possible d’évaluer quelque chose au-delà de mes Kelim ? Mais c’est ainsi qu’Ohr Makif ( lumière environnante ), les Akhoraim de Elyon se  révélent.

Mais l’essentiel, c’est la ligne médiane, sans elle, sans ce contact momentané avec le Créateur, l’ensemble de vos atteintes ne valent rien. Même si nous atteignions la paix totale et le Jardin d’Eden sur Terre et tout paraitrait merveilleux, toute cette idylle ne vaudrait rien. Car en fin de compte, nous devons atteindre un certain niveau d’affiliation à la force supérieure qui est au-dessus de nous.

C’est comme un fil électrique qui est seulement tenu de révéler l’ électricité. L’ électricité ne  » circule » dans le fil, mais plutôt, passe autour du fil comme l’énergie d’un champ électromagnétique, c’est- à-dire, l’ énergie passe à côté du fil et non en son sein. Et le fil est de telle sorte que l’ énergie peut se révélée à côté de lui. Il en est de même avec les amis,  qui sont la matière à travers laquelle le Créateur doit se révéler.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 21/11/13 , Le Livre du Zohar

Un cours au-delà de la Makhsom (barrière)

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si, par exemple, l’ensemble du groupe central transcende la Makhsom ensemble, qu’est-ce qui se passerait avec le cours quotidien de Kabbale ?

Réponse: Le cours quotidien de Kabbale aura lieu au-delà de la Makhsom. Maintenant, aussi, je vous donne l’énergie et la connaissance de tout ce qui se passe au-delà de la Makhsom.

Le Talmud Esser Sefirot et les autres sources sont écrites au plan spirituel, mais pour l’instant vous les percevez au niveau du monde corporel. Au-delà de la Makhsom vous les sentirez déjà à un niveau différent.

Supposons que j’examine une peinture avec l’artiste et il dit :  » Vous pouvez ajouter un peu de jaune ici du rouge ici et ici un peu plus de bleu ». Il regarde la peinture d’une manière strictement technique, alors que je suis impressionné par la couleur de l’image et la façon dont elle m’influence. Habituellement, un peintre dessine le contour d’une image à l’aide d’un crayon avant de commencer à peindre. Et je ne vois pas.

Le Créateur fait également un croquis au crayon avant de peindre tout le tableau coloré devant nous. Peu à peu, vous commencez à voir les connexions internes, les forces internes dans ce tableau général. Vous commencez à sentir comment Il ajoute de nouvelles couleurs à la peinture, quelque chose s’allume et quelque chose est enlevé et crée de nouveaux contrastes. Tout cela pétille devant vous dans vos sens. Vous allez déterminer le niveau d’interaction par l’Aviout (la profondeur du désir) par le (écran) Massakh, par les forces qui mettent en scène ce monde pour nous. Il sera clair pour vous que tout découle d’un travail, d’une intention : pour vous rendre aussi parfait qu’il est, en tant que source.

Question: Qu’est-ce que vous sentez juste avant de passer la Makhsom ?

Réponse: Les mêmes états que l’on se sent avant la sortie d’Egypte : une terrible pression de tous les côtés, un désir plein, la peur de l’inconnu, de ce qu’il y a devant moi et dans le même temps, la crainte de ne pas atteindre l’atteinte spirituelle. Tout cela ne se passe pas lorsque vous y aspirez artificiellement, mais quand vous agissez vraiment, aspirant au centre du groupe et en même temps vous poussez par derrière par la diffusion de la méthode intégrale, tout comme vous incitez un cheval à l’aide d’une cravache pour avancer et alors vous la passez.

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 22/10/13

Qu’est-ce que le centre du groupe ?

congrès, groupeQuestion: Quelle est la signification du centre du groupe ? Est-il un composant interne qu’une personne a, y compris nos impressions de nos actions collectives et des ateliers ?

Réponse: Le centre du groupe est ce que nous analysons en permanence et clarifions, explorons dans nos attributs, à notre avis : Où est-il, comment est-il caractérisé, à quoi dois-je languir ? Je dois ressentir ce que le centre du groupe est intérieur.

Il est très flou, c’est comme regarder une cible qui est constamment en mouvement et sur lequel je ne peux pas concentrer par le biais d’un site. Cependant, si je le détermine clairement, cela signifie que je suis venu en contact avec l’attribut de l’amour et du don.

Question: Par quelles actions concrètes puis-je trouver la connexion au centre du groupe ?

Réponse: Une telle connexion est déterminée par le fait qu’une personne en a besoin afin de se connecter au Créateur et d’apporter Sa révélation au monde. Dans l’article « Shofar du Messie » et dans d’autres articles aussi, il est dit qu’Israël, ceux qui aspirent directement au Créateur, ne sortiront pas l’exil ni  n’atteindront la connexion au Créateur sauf s’ils l’apportent à tout le monde.

Maintenant, le temps est enfin venu pour nous d’intégrer l’ego externe des masses et nous devons exiger le Créateur de le satisfaire. Dans le même temps, nous ne pouvons être que les conducteurs, le point d’adhérence entre le Créateur et le reste du monde, la révélation du Créateur dans le monde est notre mission.

Question: Comment puis-je déterminer si je diffuse à partir du centre du groupe ou pas ?

Réponse: Vous devez sentir cela vous-même. Si vous diffusez et en même temps avait constamment peur de quitter le centre du groupe, alors tout ira bien.

D’une discussion sur le Groupe et la diffusion 22/10/13

Page 1 des 1812345Dernière »