Si seulement je ne me sentais pas…

Dr. Michael LaitmanNotre désir est créé par le sceau inversé de la Lumière et c’est la raison pour laquelle il ne ressent que lui-même uniquement, ce qui est une horrible sensation, un sentiment de vide vacant, un abîme. Je ne peux tout simplement que me sentir moi-même car je ne peux pas vivre sans être rempli ! Ceci s’appelle Noukva, de « Nekev » (un trou), un désir creux de recevoir, qui doit être comblé.

Le Créateur est la perfection et n’a besoin de personne. Il est au repos complet et dans l’inaction. Il est absolument immuable, Il n’a pas besoin de se déplacer et d’agir. Mais la pauvre créature (la volonté de recevoir du plaisir, le désir, le besoin de la Lumière) se sent totalement misérable et ne peut pas trouver le repos jusqu’à ce qu’elle reçoive la sensation de perfection. Elle existe dans la peur et la crainte constante, et est à la recherche du remplissage qui lui manque.

Après tout, la Lumière (la perfection, le Créateur) s’est affranchie elle-même de la matière (le désir) sous une forme inversée, comme un sceau et son moule, ayant produit ainsi dans le désir de recevoir la nécessité de la Lumière. Notre forme est opposée au Créateur, et de ce fait la nature de l’être créé est si misérable : si seulement il n’avait pas à se ressentir lui-même et tous ses désirs, les aspirations et les pensées, qui sont tous concernés par le remplissage.

Nous sommes toujours en train de courir après le Créateur, la Lumière. Mais quand un désir se révèle en nous à son niveau infime et le plus bas, nous, au lieu de la Lumière, envisageons la réalisation matérielle à travers la richesse, le pouvoir, la gloire, le sexe, la nourriture et la famille. Et si un plus grand désir s’éveille en nous, d’un niveau supérieur, nous aspirons à la connaissance et à l’évolution. Et quand un encore plus grand désir se révèle à l’intérieur, je commence à sentir que je manque de spiritualité.

Nous agissons toujours dans le désir de recevoir, des désirs de notre monde à l’équivalence avec le Créateur.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 08/10/10, Écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: