De la bassesse à la grandeur

Dr. Michael LaitmanSelon le but de la création, il faut s’élever à la hauteur du Créateur. SCependant, notre désir égoïste n’en est pas capable. Il veut apparemment grandir, devenir grand parce que c’est  » quelque chose à partir de rien.  » Il a une graine de «quelque chose », ce qui signifie la Lumière qui l’a produite, mais de par sa nature, par son essence, il vient « de rien ».

C’est la base de la contradiction inhérente à notre nature : D’une part, il aspire à la grandeur et d’autre part, il ne peut arriver à rien. Nous le voyons dans l’évolution, de l’histoire du développement humain. Dans le désir de recevoir, il est impossible d’obtenir quoi que ce soit sous la forme de satisfaction permanente ou grandissante. En fin de compte, la seule chance pour une application réussie de l’égoïsme est de révéler le mal qui lui est inhérent.

C’est pourquoi il est si important de montrer la propre bassesse d’une personne. Si une personne agit en tant que chercheur dans un laboratoire afin de révéler la propriété de l’humilité dans le désir de recevoir, c’est bien, c’est vrai et c’est le plus court chemin pour révéler le Créateur.

Ici, nous sommes tenus de travailler sur l’abnégation. Dans son cadre, tout le monde doit élever l’objectif à ses yeux et aux yeux de l’ami et recevoir de recevoir du groupe des exemples de dévouement, d’amour des amis et de l’amour pour le Créateur. Il en est ainsi pour que finallement il révèle son humilité. Il est dit que seul le faible verra le Créateur.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 6/11/13 , Shamati # 26

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: