S’actualiser à la version du Créateur

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam , «De l’essence de la religion et son but »: Plus une personne est développée, plus elle notera une grande quantité de mal en elle et s’en séparera, moins une personne est développée, moins elle identifie le mal en elle et donc elle ne rejettera qu’une plus petite quantité, et laissera en elle le mal qu’elle ne reconnaîtra pas en tant que tel.

C’est l’image fidèle la plus élevée de la réalité : le bien et le mal aux yeux du Créateur. Je suis en bas et je dois changer mon idée corrompue du bien et du mal en fonction de la manière dont Il les voit.

Ici-bas, tout le monde a sa propre échelle, ses propres critères. Chacun juge ce qui est bon et ce qui est mauvais pour lui selon le critère de son égoïsme. Cela s’applique à notre comportement avec les autres, à diverses activités, les habitudes, etc. Je peux tout séparer dans la vie selon les catégories du bien et du mal. Par conséquent, j’attends une récompense à partir du bien dans ce monde ou dans le monde futur et inversement, le mal me promet une punition ici ou là.

En conséquence, je suis attiré par certaines choses et j’essaie de rester loin d’autres. Chacun a sa propre « table dressée » ( » Shoulchan Aroukh  » est le code des lois et règlements), tout le monde décide pour lui-même de quoi il peut se rapprocher et de quoi il faut s’éloigner en fonction de son évaluation de la récompense et de la punition. Dans la Kabbale, nous ajoutons une  » superstructure  » à cela, les critères des bonnes et des mauvaises choses aux yeux du Créateur, selon lesquels Il récompense et punit afin de rapprocher une personne de Lui.

Donc, je suis amener à faire tourner ma  » table dressée « , d’apporter mon analyse, mes définitions et mes évaluations à partir de mon propre royaume vers le royaume du Créateur. Je veux juger, voir, reconnaître et être en relation avec le monde comme Il le fait. Il est dit: « Faites de votre désir Sa volonté ».

Toute la méthode de correction est par essence un système ou une machine, un appareil avec lequel je change en moi la conscience du mal et du bien, le permutant à partir des critères de mon mauvais penchant vers les critères du Créateur, la bonne inclinaison. Nous parlons de changer les attitudes, les sentiments et les principes de l’analyse et des solutions, tout cela remplit mon « container ». Un programme de base se transforme en moi qui est conçu pour les tests et la prise de décision, un système expert. Maintes et maintes fois, la Lumière vient et change toutes mes inclinations.

Avec cela, le «disque dur» du système reste le même : Ma liaison fonctionne comme avant ; mes « cellules » répondent encore à des impulsions. Mais la Lumière progressivement « reprogramme « , me relie d’une manière nouvelle et créee de nouveaux algorithmes.

De cette façon, mon actualisation spirituelle s’opère, une mise à jour de la version originale de ma propre volonté à la version finale, la volonté du Créateur. La méthode de correction se développe jour après jour et augmente le sentiment de la réalisation du mal en moi, m’aide à transformer ma vision du monde, mes goûts et ma mentalité. Tout en moi est progressivement remplacé par des pièces neuves, et ce, de mon plein gré et par ma propre volonté.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 07/11/13, Les Écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: