Détruire le mur de l’indifférence

Dr. Michael LaitmanQuestion : Peu importe ce que je fais, j’ai l’impression qu’il y a un mur entre les amis et moi, mais je n’ai pas le pouvoir ou la volonté de le détruire. Nous ne pouvons pas nous connecter pendant l’étude parce que nous manquons de connexion avec l’enseignant.

Réponse : Ce n’est pas grave, vous devez encore d’agir. Ou voulez-vous plus de souffrance ? Si vous êtes sous pression fortement, vous sentirez que seuls les amis peuvent vous sauver, et vous courrez immédiatement vers eux, briserez le mur émotionnel intérieur qui vous sépare d’eux, et vous voudrez vous connecter totalement avec eux, au moins parce que vous voulez vous débarrasser de vos problèmes douloureux, de la peur et de l’inquiétude pour quelque chose qui vous rend simplement fou.

Alors, voulez-vous une telle souffrance ? Vous pensez que si ce n’était pas pour eux, vous ne seriez jamais capable de briser le mur entre vous et les amis. Ne vous calomniez pas vous-même. Il est préférable que vous agissiez.

Les autres doivent vous aider à ressentir ce qu’est un ami. D’une part, ils doivent faire preuve de beaucoup d’amour entre eux pour vous montrer que vous ne faites pas partie de cela, de sorte que vous ressentiez une grande envie : « Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourquoi ne suis-je pas avec tout le monde ? » D’autre part, ils doivent vous montrer qu’ils sont un peu éloignés de vous et vous montrer une sorte de manque de respect comme si vous n’étiez pas des leurs, afin que vous ressentiez un certain rejet. Ils devraient commencer à vous secouer un peu.

Question : Il y a une modestie particulière dans notre groupe.

Réponse : Ce n’est pas de la modestie ! C’est de la paresse ! Comment s’exprime la modestie si je n’aide pas l’ami ?

Je dois me réveiller, râler et le taquiner, mais jusqu’à une limite, avec habileté. Sinon, comment vais-je l’aider ? Le Rabash dit que nous devons montrer les uns aux autres l’importance de l’objectif. Si je montre aux autres que l’objectif représente tout pour moi, alors il n’y a rien hormis cela ! Qu’y a-t-il d’autre dans la vie ? Qu’y a-t-il d’autre dans le monde ?

Dans le même temps, quand il me regarde, il va commencer à m’envier en premier. Deuxièmement, il peut même me détester jusqu’à un certain degré (selon le niveau de sa correction), et il peut aussi me remercier de lui avoir montrer cela. En tout cas, il ne reste plus indifférent. C’est ainsi que nous continuons à fonctionner.

De la Discussion sur le groupe et la diffusion du 21/10/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: