La force du désir féminin

Dr. Michael LaitmanNous avons entendu parler des groupes de kabbalistes à travers l’histoire. Ils étaient spéciaux et s’entendaient très bien ensemble en petits groupes qui se composaient seulement d’hommes.

Il y avait des cas dans lesquels un père enseigner à sa fille, comme Maïmonide par exemple. Ou un frère qui a enseigné sa sœur, comme Moïse et Miriam. Il y avait des femmes prophètes, les femmes qui ont atteint des niveaux très élevés d’atteinte spirituelle par elles-mêmes, mais dans toutes les générations précédentes, il n’était pas d’usage de laisser les femmes rejoindre le travail de groupe.

De nos jours cependant, nous assistons à des changements très intéressants. Nous avons déjà découvert, à l’époque du Rabash, que les femmes étaient aussi attirées par la sagesse de la Kabbale et l’éducation intégrale, elles sont entraînées par un désir intérieur. Si une personne a un désir intérieur, alors tout est lui ouvert.

Rabash a été le premier à changer le cadre ordinaire, il a organisé les femmes de ses étudiants dans un groupe qui a reçu ses articles sur la société, sur le travail de groupe, la connexion et elles les ont utilisé pour les clarifier avec les autres documents d’étude. Le Rabash a organisé un endroit où les femmes pouvaient se réunir et écouter les leçons de groupe des hommes.

C’était une véritable révolution. Dans le passé, les femmes ne pouvaient jamais s’approcher de quelqu’un qui étudiait la Kabbale, mais le Rabash a ouvert cette étude à toutes les femmes. Il a découvert qu’elles avaint le même manque maintenant, le même point dans le cœur que les hommes. Nous voyons en fait que les femmes d’aujourd’hui sont encore plus déterminées à adhérer à la voie spirituelle que les hommes.

Cette collaboration avec la crise mondiale nous a donné une opportunité mondiale pour la correction du monde. Aujourd’hui, il n’y a pas de différences entre les hommes et les femmes dans le groupe. Ils ont les mêmes rôles dans la diffusion de la sagesse de la Kabbale et en particulier l’éducation intégrale. Ces rôles sont de plus en plus semblable chaque année et les différences entre eux sont floues et disparaissent, j’en suis très heureux. Plus les femmes sont solides dans la participation à notre travail, dans notre diffusion et dans toute notre vie sociale, plus stable et fidèle, nous serons sur la voie spirituelle.

Du congrès virtuel d’Amérique 1er jour 16/11/13 , Leçon 1

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed