La différence fondamentale entre la Mafia et la fraternité spirituelle

congrès, groupeQuestion: Comment mon impression du Créateur est différente de la sensation que j’ai aujourd’hui dans la connexion aux amis ?

Réponse: Il y a une différence qualitative entre l’ambiance d’une unité simple avec des amis et l’unité au sein de laquelle vous révélez le Créateur. C’est la différence entre le communisme de type soviétique et le communisme altruiste dont parle le Baal HaSoulam.

Nous devons aspirer à la connexion, l’égalité , à compléter l’unité et la garantie mutuelle comme un seul homme avec un seul cœur. Et ce don mutuel entre nous ne doit pas être dans le but d’améliorer nos propres vies. Nous ne devons pas nous transformer en une «mafia ». C’est pourquoi le Baal HaSoulam écrit que les principes communistes dans une manifestation égoïste, comme c’était en Russie, étaient très proches du nazisme.

En effet, la Russie et l’Allemagne avaient une très bonne relation avant la guerre. S’ils n’avaient pas partagé la frontière, ils sraient devenus des alliés dans cette guerre, comme l’Allemagne et le Japon. En effet, de par leur nature, ces régimes sont très semblables. Seulement à cause de la proximité de leurs frontières et le plan pour conquérir ce territoire, ils se transformèrent en ennemis.

Par conséquent, il est donc important de viser à «Israël , la Torah et le Créateur  » dans la connexion au sein du groupe. Le Créateur est le but ultime, c’est-à-dire tout ce monde, l’ensemble de la société humaine, minérale, végétale et animale la nature sont inclus dans l’homme ; cette image générale commune entière de l’être humain comme un petit monde doit être dirigée vers une force supérieure, la source de notre vie.

Nous n’avons qu’un seul point de contact avec la force supérieure: Elle nous a donné naissance, la création, si nous ne sommes pas dirigés vers le Créateur, nous finirons par arriver à la même image que dans le nazisme ou le communisme soviétique, parce que cette unité serait juste dans notre propre intérêt. Nous n’allons pas sortir des propriétés égoïstes, mais nous organiserons la vie dans notre quartier, la ville et le monde dans la forme dans laquelle nous nous sentirons tous bien.

Mais cela ne finira jamais bien. Nous avons déjà vu de tels exemples dans l’histoire : utopistes, les kibboutzim, etc Après tout, si cette force ne vient pas de notre plan, alors à qui vais -je donner? Nous reviendrons :  » ce qui est à vous est à moi à ce qui est à moi à vous.  » Cela n’aura aucun résultat réel .

Je ne peux pas vous donner et vous non plus parce que notre différence se manifestera immédiatement. Comme dit le proverbe: «il n’y a qu’un pas de l’amour à la haine.  » Même les gens qui s’aiment doivent se disputer parfois pour ajouter un peu de  » piment  » dans leurs relations. Le problème est que nous manquons de la ligne médiane .

Même si nous atteignons don mutuel complet où chacun donne à tout le monde, nous ne serons pas en mesure d’équilibrer ces relations sans la participation d’un certain composant supérieur d’un autre niveau. Nous avons besoin de la ligne médiane, sinon cette illusion va exploser et se terminera en guerre.

Nous pouvons réaliser une expérience avec un couple d’amoureux, créer des conditions d’une vie céleste pour eux et après un certain temps voir ce qui leur arrive. Cette forme de relation n’est pas viable et ne peut pas exister bien longtemps. Pour ce faire, vous devez être des anges et non des personnes, c’est-à-dire, de ne pas avoir de désirs égoïstes .

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 21/11/13 , Le Zohar

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: