Monthly Archives: décembre 2013

La force de la jalousie n’est pas limitée par le temps et l’espace

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « Introduction au Livre Panim Meirot uMasbirot« 

L’inclinaison de la jalousie attire les sages parmi eux, comme nos sages l’ont dit : « La jalousiede l’auteur augmente la sagesse. » La forte volonté, avec l’inclinaison de la jalousie, excelle dans l’acquisition de la sagesse et de la connaissance. C’est comme le degré parlant dans l’ensemble de la réalité, dans laquelle la force qui opère n’est pas limitée par le temps et le lieu, mais est collective et englobe tous les éléments dans le monde, durant toutes les époques.

En outre, c’est la nature du feu de la jalousie d’être générale, englobant tous les temps et toute la réalité. C’est parce que c’est la conduite de la jalousie: si l’on n’avait pas vu l’objet en la possession d’un ami, le désir pour celui-ci n’aurait pas été éveillé du tout.

La force de la jalousie est la force la plus puissante, en particulier chez les travailleurs du Créateur et un peu moins chez les personnes ordinaires, s’il est possible de dire que les gens ordinaires ont l’envie de la même manière dont nous l’entendons.

Il est dit que « La jalousie de l’auteur augmente la sagesse », c’est-à-dire, c’est la seule force qui agit, pousse, et tire une personne vers l’avant. Elle est une force très utile. C’est pourquoi, nous devons montrer l’un l’autre combien nous investissons dans le groupe, essayons d’aimer les amis, nous devons exagérer les bons exemples, et ne pas avoir peur d’apparaître impudique et pas vertueux.

Vous ne devriez pas vous présenter comme un juste caché. Au contraire, votre exemple démonstratif à montrer votre dévouement et enthousiasme bénéficie grandement à vos amis. En comprenant cela, le groupe montre déjà le principe de « aime ton prochain comme toi-même ». En effet, je suis curieux de voir que d’autres sont meilleurs que moi !

Habituellement, notre égoïsme veut rabaisser tout le monde, même si ne je suis absolument rien, au moins que d’autres sont encore moins que moi. Ici, au contraire, je veux voir les autres plus haut que moi. Bien que ce soit contre mon égoïsme et désagréable, je commence à me critiquer, mais c’est pour le bien de mon avancement.

Ainsi, nous montrons des exemples pour les jeunes enfants : « Regardez ce garçon, ce qu’il peut faire ! Essayez de faire la même chose ! » Il est naturel pour un enfant d’apprendre à partir des exemples des autres. C’est la même chose dans le développement spirituel : nous devons montrer les uns aux autres un bon exemple et attiser délibérément la jalousie.

Dans le monde extérieur, les gens aiment que les autres les jalousent et souffrent, les voyant tellement gagnant, riche et puissant. Mais ici, c’est le contraire, en permettant aux autres de me voir aussi fort et axé sur le but, je les aide parce que je veux qu’ils soient meilleurs que moi. Ainsi, j’élève le groupe selon le principe : « Celui qui choisit un meilleur environnement est récompensé par le succès et le progrès. »

Nous devons utiliser ce moyen, le levier, le feu de la jalousie qui nous brûle, avec la plus grande ruse, en essayant de réveiller la bonne envie chez les amis. Nous devons non seulement jouer en relation les uns avec les autres, mais aussi en parler, apprendre de toutes les formes, montrer aux autres, et devenir comme eux et même mieux. Ensuite, le groupe va devenir plus fort, grandira et ira de l’avant.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 26/12/13

La vie exige

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui, beaucoup de livres et de brochures ont été écrits sur l’éducation intégrale. Nous voyons certainement que le temps est venu de créer un manuel sur l’intégralité du monde et les moyens de sortir de la crise.

Les livres donnent une idée générale de l’état de la société, sur l’homme moderne et de l’humanité en passant par une crise. Ce qui est bon avec un manuel, c’est qu’il systématise tout le matériel qui a déjà été écrit, exprimé, pensé par et appliquée dans la pratique.

Réponse: Pour moi, la première partie du manuel doit être consacrée à l’état actuel de l’humanité qu’elle a atteint à la suite de son développement. Nous entrons dans une nouvelle période inconnue, complètement chaotique et même effrayante. Nous pensons à notre avenir en tant que  » terra incognita  » ( territoire inconnu ).

Très peu de gens ne sentent toujours pas que l’humanité est dans une impasse. Quelqu’un perçoit cela d’une manière plus consciente, quelqu’un d’autre le sent au niveau de d’une préoccupation intuitive, de l’incertitude quant à l’avenir. Aujourd’hui, ces humeurs pénètrent toute l’humanité car dans la société et dans la nature quelque chose se passe que les forces même habituellement les sceptiques et les optimistes se posent la question : «Pourquoi ? Et qu’est-ce qui va se passer ensuite?  »

Je ne suis pas un prophète en aucune façon, mais si auparavant les prédictions de la sagesse de la Kabbale se sont réalisées en 20 ans, aujourd’hui, les choses dont nous parlons se réalisseront en 3-4 ans. Le temps dse raccourci.

Par conséquent, notre livre est très important car il doit diriger une personne vers la bonne compréhension de l’avenir et de la stratégie de la vie qu’elle doit choisir dans cet état complexe et incompréhensible de «chaos».

Nous allons essayer de faire que ce manuel soit facile et accessible à tous, parce que même pour les personnes les plus instruites qui appartiennent à l’élite spirituelle ou scientifique, tout ce que nous disons et écrivons est souvent nouveau et inattendu. Tandis que nous, nous comprenons ces choses d’une manière générale, comme une image complète, en attendant, pour la plupart des gens, c’est toujours des informations fragmentaires avec lesquelles ils peuvent être d’accord, mais pas en ce qui concerne l’image entière. Par conséquent, c’est à nous de décrire tout sur un niveau accessible et facile.

D’un programme de télévision  » Un monde intégral  » 24/10/2013

Deux partenaires: l’égoïsme et l’altruisme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans le passé, au moment de la transition d’un système à un autre, l’ego avait-il également besoin de l’altruisme ou pas ?

Réponse: L’égoïsme se nourrit toujours de conquérir quelque chose. Il est comme une tumeur cancéreuse qui se développe peu à peu tout en n’étant pas encore apparente. Et maintenant il se développe à la dernière étape et commence à se dévorer.

Jusque dans les années 80, tous les systèmes que nous avons construit ont servi à étendre et à élargir un objectif particulier. Nous avons conquis l’espace, les étoiles, nous sommes allés dans les entrailles de la terre ; nous avons construit de grandes villes et nous avons créé de nouvelles technologies. Nous nous sommes développés sous l’influence de la seule et unique force, et nous avons pensé que nous continuerons éternellement.

Si nous devions continuer à nous développer de cette manière, nous avancerions seulement à l’extérieur et non à l’intérieur. Le développement humain a été fait d’une manière technologique mécanique : au lieu de deux mains, j’en aurais eu ingt , au lieu de voir sur une distance de deux kilomètres, j’aurais vu 200000 km en avant.

Dans ce cas, l’ humain est devenu un appendice d’une machine, un appendice d’un ordinateur. Donc, aujourd’hui, le système égoïste commence à travailler de plus en plus contre lui. L’humain lui est devenu inutile.

Nous avons grandi dans un tel état où nous devons découvrir le sens de notre existence. Maintenant, pour de nombreuses personnes, en particulier chez les jeunes, la raison de vivre, l’aspiration à une sorte de but a disparu.  » Qu’y a t-il à lutter pour quelque chose? J’existe confortablement, je n’ai pas besoin d’enfants, une famille ou un travail sérieux, qu’est-ce que cela va me donner  ? Il est préférable d’être assis quelque part avec des amis, s’amuser. Pourquoi vivre , quelle est la raison de vivre ? Je vais jouer un peu et mourir, comme tout le monde  » .

Par conséquent, la question est maintenant, soit donner à une personne une motivation pour la vie ou de la drogue. Et ici la Kabbale ou la méthode de l’éducation intégrale montre aux gens une manière complètement différente : obtenir de la nature un second bloc anti- égoïste. C’est précisément ce pouvoir qui a créé et développé l’ego afin que nous puissions consciemment obtenir de la nature et poussions mutuellement gérer les deux forces de notre développement.

L’un d’eux peut nous inspirer de l’avant avec le bien, grâce à l’objectif qui brille de loin. Et le deuxième est comme un rouleau compresseur de développement qui me poursuit et je fuis comme ce pauvre coyote dans les dessins animés.

Question: Mais même la force altruiste nécessite l’égoïsme, au moins dans ce stade ?

Réponse: Oui, pour cela, l’ego se développe. Et maintenant, il montre que si nous ne l’équilibrons pas avec la force altruiste, il va nous dévorer, comme une tumeur cancéreuse dans le corps humain qui dévore le corps et à la fin se tue.

Que signifie une tumeur cancéreuse ? Il s’agit d’un programme interrompu du développement du corps, du fonctionnement de ses cellules, où elles commencent à proliférer au-delà de leur espace contenu et qui ont un effet contraire.

En principe, chaque cellule a la possibilité d’un développement cancéreux, mais elles se trouvent toujours en harmonie entre elles, dans un équilibre relatif entre les forces positives et négatives. Mais quand l’une d’elle devient plus grande, alors une autre disparaît et il y a une perturbation dans la polarité entre elles et dans ce déséquilibre un développement destructeur apparaît.

C’est la même chose dans la société. Nous devrions commencer rapidement, grâce à un deuxième force positive, pour équilibrer l’ensemble de la société humaine qui est devenue une tumeur cancéreuse. Et c’est le remède pour son rétablissement.

Malheureusement, au moment de la guérison du cancer, nous sommes satisfaits de supprimer le développement égoïste des cellules à travers différents types de rayons brefs, de les tuer ainsi. Ce n’est pas un remède. Il n’est pas nécessaire de tuer la société humaine ou de faire autre chose avec elle. Vous avez juste besoin de lui ajouter la deuxième force de développement.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/2013

Une loupe pour la lumière supérieure

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie d’essayer de se connecter lors de la lecture du Livre du Zohar ?

Réponse: La lecture du Zohar est le moment où vous ne devez pas utiliser votre esprit, mais votre âme. Maintenant, vous devez penser à la façon dont nous devrions nous connecter afin d’être comme une loupe avec laquelle nous attirons les rayons du soleil pour éclairer quelque chose qui est sous le verre.

Comment pouvons -nous nous concentrer et nous concentrer sur ce point ? Si nous le faisons, nous sentirons la lumière qui influe sur nous en passant par nous, illuminant notre désir de recevoir et le changeant. Puis le désir se limitera, acquérira un ( écran) Massakh et commencera à travailler.

L’ensemble de notre travail est effectué par cette loupe qui est de plus en plus puissante. Notre travail est dans la concentration croissante du groupe en quantité et en qualité afin qu’une lumière forte vienne et nous amène à un lien plus substantiel et plus qualitatif. Ensuite, nous allons découvrir l’état spirituel dans la connexion entre nous. Ce que nous découvrons est appelé le monde spirituel.

Question: Est-ce que je construis cette loupe par mes efforts ou est-elle créé epar les efforts de chacun ?

Réponse: Par tous nos efforts. La loupe en elle-même n’a pas d’importance. Ce qui est important est le point central de la loupe,en qui tous les rayons de lumière se connectent et descendent à travers elle.

Question: Comment savons-nous que tous nos efforts sont couronnés de succès ?

Réponse: Selon le résultat : Vous recevrez le changement souhaité, comme il est dit :  » . J’ai travaillé et j’ai trouvé  » L’effort est le lien entre nou , d’un seul cœur et dans la garantie mutuelle et le résultat est quand nous découvrons entre nous le premier attribut du don appelé le premier niveau spirituel.

Question: Qu’est-ce qui va changer en moi après ce changement ?

Réponse: Vous ne voudrez pas seulement donner, mais vous serez en mesure de le faire.

De la 2e partie du cours quotidien de Kabbale 08/12/13 , Le Livre du Zohar

Le processus de déclin sociétal

Dr. Michael LaitmanQuestion : L’état actuel de l’humanité est une image typique de la dégradation de toute l’humanité. Si nous prenons l’Empire romain comme exemple, le système s’est détérioré et s’est brisé en morceaux si bien que chaque partie ne travaillait que pour elle-même et pour l’ensemble, et par conséquent, les commandes des autorités manquaient de puissance. Le terrible processus de déclin sociétal commença. Et maintenant, nous parlons d’une échelle beaucoup plus grande que l’humanité n’a jamais connue.

Réponse : Et même maintenant, cela se passe sans épée ni lance, tout comme c’était alors ! Si nous voyons l’humanité comme une sorte de système unifié, plusieurs sociétés se sont développées à des vitesses différentes mais en général, il s’agissait d’un système collectif au sein duquel les unités individuelles ont été endommagées. Mais le système a toujours été restauré, alors qu’aujourd’hui l’état est tel qu’aucune des sociétés saines ne tient parce que la crise touche toute l’humanité en général et cause des dommages au système entier.

Les kabbalistes ont prédit ces phénomènes sur une base totalement scientifique. Si nous prenons notre ego comme la force fondamentale de la nature à partir de laquelle toutes les lois sociales et même naturelles dérivent, alors à la fin, l’ego doit croître jusqu’à un état comme celui-ci où il subjugue tout ce qui existe, ce qui signifie qu’il va détruire toutes les connexions entre les gens.

Et tandis qu’au début, il agit pour créer ces connexions, il les arrange après, il atteint une satisfaction personnelle. Cela s’est passé dans le milieu des années 50 du siècle dernier, quand tout le monde pensait que l’humanité entrait dans un état de développement infini de la société de consommation, dans laquelle tout était pour le bien de la personne : les écoles, les universités, la culture, la science, la conquête de l’espace.

Diverses sociétés ont rencontré cela de différentes manières, mais elles voulaient précisément atteindre cet objectif. L’égoïsme nous a attiré vers ce type de développement. Et à la suite de cela, lorsque nous avons systématiquement relié et organisé les connexions mondiales, globales et réciproques, nous avons immédiatement commencé à mourir, comme l’Empire romain.

À ce jour, nous voyons certainement que nous n’avons pas la capacité d’utiliser ces connexions correctement. Elles agissent non pas seulement contre la personne elle-même, mais aussi contre la société tout entière, et elles les détruisent. Dans cette connexion, il est possible de voir clairement la nature de la tumeur cancéreuse dans le corps car elle tue tout ce qui la nourrit et à la fin elle meurt.

De KabTV, « Un Monde Intégral » du 24/10/2013

Notre leader: c’est l’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quel est le rôle que l’ego joue dans la transition vers une nouvelle formation, estimant qu’il a finalement évolué ?

Réponse: Il nous aidera en cela qu’il va nous montrer où et comment ajouter la force contraire de la bonne manière qu’ils vont se développer d’une manière mutuellement équilibrée.

L’ego est notre leader en ce qu’il montre ce qu’il faut faire. Les désirs égoïstes dans tous les cas détermineront les activités de la personne, nous ne retirons rien ici de toute façon et nous ne rejetons pas ce que nous avons créé. Nous ajoutons seulement une composante positive pour tout ce qui est en train de mourir progressivement et animons.

Question: Vous avez dit que la force altruiste est une force créatrice. L’ego peut aussi créer ?

Réponse: Il peut créer merveilleuseùent. Voyez ce qu’il a fait avec nous ? Tout cela est pour notre bien. Il n’y a rien de mal dans la nature.

C’est le programme de la nature que nous portons inconsciemment sous l’influence de ses forces. Chaque fois que nous pensons qu’il nous est mauvais dans un état donné, on commence à nous déplacer vers l’état suivant, vers un meilleur état. L’ego nous montre inconsciemment ce qui sera bon pour nous ici et là, non. Il nous dirige de l’intérieur, nous dit quoi faire.

L’ego gère toutes nos forces, toutes les caractéristiques et nous mène en avant précisément et fortement. Parfois, nous tombons dans quelque chose, supposons dans la construction du socialisme ou quelque chose d’autre, mais c’est seulement pour comprendre les conséquences de l’impasse et après nous continuons à nous développer.

 » Un monde intégral » de KabTV 24/10/2013

L’être créé est toujours un point d’interrogation

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , « Introduction au Livre du Zohar» : Notre esprit nécessite qu’Il soit tout à fait bienveillant, au-delà de toute comparaison.

Il y a une différence entre ce que nous voyons et ce que nous ressentons. Si nous regardons la nature,sans nos sentiments, il semble parfait. Il existe une idée parfaite dans la combinaison de ses parties. Elle se complète dans chaque autre et s’interconnectent entre elles, tous les éléments construisent toujours des systèmes plus complexes.

La possibilité de devenir plus complexe et parfait, pour atteindre les stades inconnus est inhérente à la nature elle-même. Ce potentiel est présent à tous les niveaux. Par exemple, nous utilisons seulement une petite partie de notre cerveau. « Potentiellement ,  » il est conçu pour faire beaucoup plus. Pourquoi ne pouvons- nous pas l’utiliser complètement?

En général, il y a de grandes profondeurs dans la nature, d’énormes réserves d’énergie, bref, nous avons besoin d’une fondation qui nous permet, sans aucun « mouvements corporels,  » de donner tout, de tout découvrir, d’augmenter le degré de l’éternité, la perfection, à devenir autonomes et pas besoin d’efforts. L’énergie inépuisable est partout, mais on ne sait pas comment  » connecter les fils.  » La technologie moderne a pris une direction complètement fausse et c’est pourquoi elle n’est pas en mesure de réaliser ce potentiel.

En conséquence, nous ne pouvons pas atteindre l’abondance. En outre, à en juger par ce que nous ressentons, nous sommes dans un état ​​opposé à ce qu’il devrait être.

Quel est le problème ? Pourquoi ne pouvons- nous pas nous compléter les uns les autres comme les cellules d’un organisme vivant qui interagit si merveilleusement les unes avec les autres ? Pourquoi nous sommes nous développons dans une mauvaise direction ?

Aujourd’hui, nous pouvons à peine voir nos vieux jours et pourtant, la vie dans les tribus, dans les communautés où tout le monde était près de l’autre, était beaucoup mieux. Les gens étaient heureux, ils avaient plus de temps, observaient leurs traditions, respectaient leur éducation, maintenaient une ambiance familiale et le tout avec un grand sentiment.

En les regardant avec le nez en l’air, nous manquons le point. Pendant ce tempsn dans le futur, nous constatons que nous sommes plus primitifs qu’ils ne le sont. Après tout, ils au moins profitaient de la vie et nous luttons au cours d’une vie insatisfaite, dans une course qui n’a pas de fin. En substance, cette existence est dénuée de toute rationalité

Il s’avère qu’en fin de compte, notre développement n’est pas bon.

Pendant ce temps, la nature est comme une mère pour nous. Elle a le désir maternel de donner et a créé tout ce qui existe de ce désir, cette force.

Pour le moment, c’est seulement une hypothèse à nos yeux, mais c’est assez raisonnable de la prendre pour une étude plus approfondie.

Le Baal HaSoulam écrit à ce sujet : Nous pouvons tracer notre développement par des signes qui découlent d’une force positive. En outre, il est construit sur ​​le négatif : je ne peux pas faire un pas en avanttant que je ne sens pas un manque pour quelque chose.

Qu’est-ce qui nous pousse par derrière ? Un bâton. Qu’est-ce qui m’attire en avant? le Plaisir. Ainsi, nous pouvons attribuer ces deux parties de la nature. Mais d’un autre côté, nous comprenons que, finalement, elles se développent à la fois dans le sens de l’augmentation du bien.

En bref, à ce stade Baal HaSoulam a indiqué que la création toute entière est préparée, mais pour le moment c’est encore un point d’interrogation …

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale du 25/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Il est temps de construire un incubateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que dois-je faire si je ne suis pas construit pour ce travail ? Je suis engagé dans ce travail depuis si longtemps et je désire le fuir tout le temps.

Réponse: Vous ne faites toujours rien. Vous pensez que vous vous engagez dans le travail interne et que vous avancez, mais l’avancement est évalué en ce qui concerne votre connexion au groupe. Voyons maintenant si vous êtes sous l’influence de cet environnement, que vous avez déterminé cela et qu’ils ne sont pas seulement vous impressionner automatiquement.

Quand vous venez au groupe, il vous influe naturellement que vous le vouliez ou non. Vous êtes comme un petit enfant qui n’a pas encore appris quelque chose. Vous venez de naitre et vous êtes pris en charge comme un bébé: couches, biberon, etc Vous grandissez et avancez ignorant complètement que vous êtes totalement dans les bras du supérieur.

Mais plus tard, vous êtes tenu de participer et de vous connecter à votre environnement : au moins sourire à votre mère, lui tendre la main, d’apprendre quelque chose. Cela signifie que vous devez interagir avec l’environnement. Participez-vous avec l’environnement de toute façon, au moins comme un bébé ? Lui souriez-vous ? Agitez- vous vos bras et les jambes de joie comme avec votre mère, lorsque le groupe se rapproche ?

Notre société doit être comme une mère attentive, ou comme un incubateur dans lequel une personne peut mûrir très vite sur le chemin de  » je vais hâter  » et atteindre la fin de la correction . Il n’y a pas d’autre moyen.

Question: Mais que puis- je garder dans le groupe ? Que faire si ils me jettent ?

Réponse: Nous ne jetons personne en dehors du groupe. Même si votre oeuf n’a pas craqué mais est seulement dans le coin de l’incubateur toute sa vie. Seulement si ça pue et commence à gâter et empoisonner notre société nous devrons vous jeter dehors. Mais aussi longtemps que vous êtes passif, ce n’est pas si mal que ça. Même si vous êtes considérés comme un fardeau pour la société, nous sommes prêts à vous porter sur notre dos. Seule une personne qui a l’intention de nuire n’a pas sa place parmi nous; tout le reste si.

Les gens partent parce qu’ils n’écoutent pas ce qu’on leur dit : que l’atteinte spirituelle n’est possible que par la connexion. Cette connexion doit être sous la forme d’un incubateur qui nous réchauffe. Plutôt que le Créateur, le groupe doit être bon et bienveillant pour une personne. Une personne ne peut pas avancer sans un environnement sans un groupe. Il n’y a pas d’autre moyen, soit vous le faites ou vous ne le faites pas.

Il y a aussi une bonne chance de succès car il y a maintenant de nouvelles occasions qu’aucune autre génération avant nous eu, pas depuis le début de l’humanité dans ce monde. Aujourd’hui, nous pouvons commencer avec la diffusion massive, ouverte, contrairement au Baal HaSoulam qui a commencé à rapprocher les gens très soigneusement, un par un, principalement l’environnement orthodoxe, mais il y avait plusieurs personnes laïques parmi ses élèves.

Aujourd’hui, nous pouvons ouvrir la sagesse à tous. Cela signifie qu’il est temps de construire un incubateur pour le petit cercle, le cercle plus large et pour le monde entier. Il est de notre devoir de le construire. Nous sommes ceux qui ont reçu l’éveil pour le Créateur et nous devons donc construire l’incubateur pour toute l’humanit . Cela signifie que nous devrions être la transition, un royaume de prêtres.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 23/12/13 , Le Livre du Zohar

Une science des coeurs humbles

Dr. Michael LaitmanTout au long des générations, ceux qui étaient engagés dans la partie interne de la Torah traversaient une auto – transformation, ils ont travaillé pour l’amour du Créateur et atteignaient la spiritualité. Il est impossible de l’atteindre seul, sauf dans les cas particuliers qui se produisent pour ceux à qui est accordé la révélation d’en haut dans un but particulier. C’est pourquoi les kabbalistes ont dû rester toujours connectés à leurs amis, comme un seul homme avec un seul cœur, dans la garantie mutuelle.

Cela a toujours été fait  » dans l’humilité.  » Même si chacun a travaillé dans l’unité pour le bien de leurs amis, ils n’ont jamais montré ceci à l’extérieur. La plupart du temps, c’était l’inverse , ils s’affichaient avec un profond  mépris de l’autre et envers leur travail interne, c’était le cas parmi les kabbalistes de Kotzk. Ils ont agi de cette façon en dissimulant la véritable aspiration de leur cœur et ainsi leur permetant de faire des efforts et avancer.

Il y avait d’autres groupes qui ont étudié, prié et discuté des choses ensemble, par exemple, les étudiants du Ramchal. Mais encore, ils faisaient attention quand ils divulgaient leurs cœurs à l’autre pour éviter que d’autres, même leurs amis, ne saisissent leurs désirs internes du cœur. Après tout, ils brûlaient d’une telle intention puissante pour le but que personne n’avait la force de l’exprimer à l’extérieur dans les mots et tout le monde était entièrement axé sur leurs sensations internes.

Ce n’est qu’après de nombreuses années, plus près de nous, précisément depuis le Ari, puis Baal Shem Tov et le Maguide de Mezeritch, lorsque le mouvement pour l’utilisation de la Kabbale dans de grands groupes ( hassidisme ) est apparu, qu’ils ont commencé à plus parler progressivement du travail  intérieur.

Donc, nous sommes arrivés à notre époque où nous pouvons en parler plus ouvertement, non seulement chez nous, mais même d’expliquer les principes du travail spirituel au grand public pour éveiller le cœur de beaucoup vers le travail spirituel .

Dans le même temps, nous devons nous protéger. La protection est faite par les intentions : Plus nos cœurs sont accordés sur la vague interne, plus nous devenons immergés en elle et ne  cherchons pas à évacuer les aspirations cachées de nos coeurs.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 10/12/13

La responsabilité du monde

Dr. Michael LaitmanAvis ( Michaël Khazin , économiste et analyste de recherche politique ) : «Aujourd’hui, il n’y a pas de forces dans le monde qui soient prêtes à assumer la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions. Il n’y a pas de nouveaux concepts, pas de ressources pour les imposer et punir ceux les abandonnent.

 » Le monde politique moderne ne se compose pas de politiciens c’est-à-dire, des gens qui soient prêts à assumer la responsabilité politique, mais d’administrateurs qui sont tous prêts à appliquer de façon irresponsable des solutions standard. Un exemple de réalisation de cette politique est de prendre des décisions collectivement – de sorte qu’aucun des administrateurs n’est responsable de quoi que ce soit.

 » Dans les conditions de crise difficile, ce truc ne va pas et cela conduira  inévitablement à une situation où les rats fuient le navire en perdition. Un administrateur moderne ne sera jamais d’accord d’assumer la responsabilité et c’est pourquoi nous verrons inévitablement le retour d’hommes politiques réels qui commenceront à travailler sur le développement de nouvelles «règles du jeu ».

 » Mais depuis ces dernières décennies personnes ne prépare ces personnes, la qualité de leurs premières décisions sera très loin d’être idéale.  »

Mon commentaire: Le problème est qu’il est impossible de préparer les futurs dirigeants dans tous les systèmes modernes parce que l’avenir sera construit sur des principes totalement différents de l’interaction intégrale. Ces gestionnaires ne peuvent être formés que par la méthode de l’éducation intégrale.

Page 1 des 1812345Dernière »