Une demande que l’on ne peut pas refuser

Dr. Michael LaitmanNotre prière devrait être axée directement sur ​​l’objectif et ne pas s’accompagner de conditions particulières pour que je puisse surmonter les obstacles plus facilement, être plus fort et plus concentrés. Si je commence la négociation de cette façon, cela signifie que mes pensées ne sont pas purement axées sur l’objectif et que j’impose certaines conditions. Dans l’ensemble, je dois faire une seule chose : m’annuler, pour atteindre le niveau initial de conception, quand le vieux «moi» n’existe plus.

Je deviens une goutte de sperme, tout comme la goutte de sperme d’où nous nous sommes tous développés. C’est l’état que je veux atteindre pour qu’il n’y ait plus rien de moi, mais le Reshimo ( réminiscence ), le gène spirituel qui descend du niveau supérieur. C’est le seul point d’où je veux me développer : à partir du point dans le cœur, de la racine de mon âme, ce n’est pas égoïste comme maintenant, ce qui n’est pas brisé.

Cela signifie que je ne réclame pas de forme définie : Je ne demande pas plus de sagesse, de force, de compréhension, de sensibilité et de capacité de sentir. Je demande une seule chose, l’adhésion minimale ! Je suis reconnaissant à la partie supérieure de m’avoir créé et pour l’inclinaison que j’ai et je demande que le Reshimo, ce point, cette goutte, d’adhérer à Lui et commence à se développer.

Toutes les autres demandes sont déjà surplues et seront toujours mauvaises.

De la préparation de cours quotidien de Kabbale 25/11/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed