Une ligne pour s’élever au degré humain

Dr. Michael LaitmanIl est écrit: « Un millier vient étudier, mais un seul sort à la lumière   » Pourquoi est-ce que l’homme est récompensé de la Lumière ? En outre, ce rapport existait dans le passé, mais maintenant tout a changé. Et pourtant, nous voyons que les gens n’ont pas de patience. Ils ne peuvent pas accepter que l’ensemble de leur vie leur est donné dans le seul but de venir à la lumière et entrer dans une dimension supérieure. Sinon, il n’y a aucune raison de vivre sur cette terre.

Nous sommes tous en ligne pour nous élever au niveau de l’homme, à un degré spirituel. Mais nous ne sommes pas d’accord avec cela, pensons qu’il a d’autres activités importantes en dehors de cela et donc quittons ce chemin . Tout dépend de l’importance de l’objectif et il est mesuré par le nombre de « chute », c’est-à-dire des « entrées et sorties », dont il est dit: « Et de Sion la Torah sortira.  » C’est quand une personne « sort» de la spiritualité, son désir pour elle est réveillé en elle.

En raison de la volonté, développée dans ces entrées et sorties et en particulier les sorties, une personne attire la Lumière qui ramène vers le bien. Peu à peu, son cœur est d’accord pour accepter les modifications. Des efforts sont accumulés, s’ajoutant sur un compte, jusqu’à ce qu’ils forment une grande somme, c’est-à- dire, le paiement de la première correction dont une personne a besoin.

Le même processus se répète à tous les autres degrés, seulement la personne a de l’expérience et sait comment agir : comment surmonter par la foi au-dessus de la raison, sous quelle forme travailler. Elle croit en le conseil des sages, comprend que le progrès n’est possible que par la garantie mutuelle, la connexion et l’unité. Ainsi, elle se concentre correctement sur ses efforts et peut atteindre plus tôt le montant nécessaire sur son compte spirituel.

Il est dit que  » toutes les portes sont verrouillées, sauf la porte de larmes.  » « Les larmes  » (Dmaot) indiquent la nécessité de «paiement» ( Damim), c’est-à- dire des efforts ainsi que la douleur, comme un grand désir que la Lumière Supérieure puisse affecter et corriger : lui donner une intention pure de donner, une personne qui ne peut pas l’atteindre par soi-même.

Et que les exemples des amis aident à cela.

De la préparation pour le cours quotidien de Kabbale 27/11/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed