La vérité et la foi

Dr. Michael LaitmanIl y a deux états dans notre réalité : un état est le niveau où je suis maintenant, sens ce monde, moi-même et tout autour de moi. C’est ma réalité, ma vie, tout ce que je ressens.

Cependant, la sagesse de la Kabbale nous dit qu’il y a un autre niveau qui est au-dessus de moi et qui est différent de moi dans ses attributs. Mon attribut est le désir de recevoir et l’attribut du niveau supérieur, de la dimension supérieure, est un désir de donner.

Si je regarde les deux niveaux à la fois au niveau de ma vie, j’avance vers le but de la création. Je prends toujours en compte l’existence d’un état ​​supérieur au-dessus de moi que je dois atteindre et ainsi ma vie est axée dessus et dédiée à cet objectif supérieur.

Cependant, je sens que mes sentiments, ma perception, ma compréhension et la détermination de mon état sont partagés. Je dois accepter tout soit selon ce que je ressens – au gré de mes envies et de mes attributs, mon esprit et mes sentiments – et donc j’évalue mon état ​​intérieur comme tout le monde, soit je peux me voir à un niveau supérieur et évaluer comment je me vois à partir de là, de la direction d’où le Créateur me regarde.

Le niveau supérieur domine et détermine tout ce qui m’arrive maintenant, alors comment puis-je imaginer que je suis au prochain niveau supérieur ? Je dois imaginer que j’ai atteint les attributs du niveau supérieur qui sont totalement concentrés sur le don et que je  sens l’amour des autres, l’amour des amis et l’amour de l’ attribut du don lui-même que l’on appelle l’amour du Créateur. J’imagine que j’arrête de haïr et l’attribut de l’amour et du don me remplit totalement et que je sens comme un grand plaisir.

Dans ce cas, je vois déjà une réalité dans la perspective du supérieur, du Créateur. Cela signifie que ma perception est partagée. Si je m’enfonce dans mon état et détermine tout de mes attributs, des sentiments et calcule selon le principe de «un juge a seulement ce que ses yeux voient ,  » cela est appelé la vérité, moi, selon mon état réel et ce que je ressens. D’autre part , je vois les choses d’un état supérieur à qui je me suis éleé en apparence et comment pourrais-je voir, sentir et juger ce qui se passe si j’avais l’attribut de don et de l’amour des autres, car mon ego est limité.

Cet état est appelé la foi, ce qui signifie qu’il y a deux niveaux ici : la vérité et la foi. Au niveau actuel de la vérité, je sens des manques, de l’inconfort, un malaise, comme tout dans ce monde et encore pire parce que je veux m’élever au-dessus. Dans l’état de la foi, c’est la plénitude et rien ne manque  et il y a la paix et le confort total. Je suis dans l’adhésion à la force supérieure et je vois d’un bout du monde à l’autre, rempli de gratitude envers le Créateur.

Je dois être dans ces deux états ensemble! Ensuite, je détermine le sens d’un état à un autre. Il semble qu’il est plus facile d’imaginer les choses de cette façon et qu’il est possible de rester dans cette double perception et à chaque fois, j’essaye de mettre l’avenir proche afin que l’attribut de l’amour et du don à travers le groupe me conduira vraiment à un niveau plus élevé.

Dans le même temps, il y a la question de la reconnaissance du mal, l’incapacité à monter et une prière de beaucoup est néé. Nous devrons recueillir et accumuler nos efforts en raison de mes efforts par monter et descendre encore et encore, de tout perdre et remplir ainsi la mer de la Sitra Akhra ( l’autre côté ). Cette mer avale tous nos efforts, au moment où une personne tombe, mais plus tard, elle reviendra à  l’état ,  » Il a englouti des richesses, il les vomira de nouveau.  » Ensuite, nous sommes récompensés de monter à un niveau supérieur.

Nous devons nous habituer à ce travail. Cependant, il semble qu’il soit parfaitement possible d’être sur deux niveaux en même temps : la vérité et de la foi .

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 28/11/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: