La guerre des Machabées

Dr. Michael LaitmanIl y a plein d’abondance dans le monde, mais nous ne parvenons pas à la gérer pour organiser la vie ; comme une famille qui prospère matériellement, mais il y a une mauvaise relation avec l’autre – est impossible de vivre ensemble. Ensuite, il n’y a pas de choix et les gens soit divorcent, ou comme dans notre cas, la seule chose que nous puissions faire est de nous connecter. Nous ne pouvons pas nous éloigner les uns des autres ni divorcer parce que la nature nous oblige encore à atteindre une connexion mutuelle.

C’est là que la guerre contre les Grecs éclate, la guerre de la façon de continuer: soit dans la raison ou au-dessus de la raison, ce qui signifie en utilisant les forces de la réception ou les forces du don. On voit qu’il est impossible de vivre en fonctionnant avec les forces de la réception. Même si rien ne manque dans le monde, notre vie devient insupportable en raison des relations terribles entre nous. Même si nous créons des conditions merveilleuses, il ya toujours le problème de la haine et de la répulsion entre nous et si rien ne nous aide et nous ruinons nos vies jusqu’à ce qu’elle devienne insupportable.

Ainsi, nous arrivons à la reconnaissance du mal dans la nature humaine et comprenons que nous devons nous corriger de haine à l’amour. Sinon, il n’y a aucune chance d’exister. Le plus tôt nous identifions cette seule option, mieux cela ira. Au lieu de souffrances et de problèmes qui entachent l’existence de notre grande famille, de toute l’humanité, nous pourrons atteindre une vie merveilleuse corrigée.

C’est là que la guerre éclate, chacun pour soi et tout le monde pour tout le monde dans une tentative d’aider chacun à quitter la haine et atteindre l’amour  Nous pensons quece n’est pas en notre pouvoir et nous avons besoin d’un autre partenaire ici, qui est appelé la force supérieure .

De plus, dans ce processus, nous commençons à comprendre que tout est prédéterminé. Le problème n’est pas que nous devons faire tout simplement la paix entre nous et d’oublier la haine nous avons sentie avant. Tout est fait dans ​​ce but, de cette façon de sorte que nous ne soyons pas en mesure de fuir la séparation, l’ego, la haine que nous ressentons, vers la connexion, l’amour et le don de nous-mêmes. Ensuite, nous aurons besoin de l’aide de la force supérieure et de s’y connecter afin que nous soyons en elle. Ainsi, nous découvrons la force supérieure, la seule force qui opère dans la réalité.

Ce processus n’est possible qu’en se rapprochant de la force supérieure qui gère toute la réalité, qui apparaitdans nos esprits et modifie la réalité si nous nous tournons vers elle avec cette demande. Rapprochez vous en et devenez de plus en plus dépendants. C’est ainsi que nous sommes incorporés dans notre racine.

Tous ces combats sont divisés en deux grandes guerres : la guerre contre les récipients du don et la guerre contre les récipients de la réception dans le but de donner. La première guerre est appelée la guerre des Maccabées. C’est dans le but de se débarrasser de la perception actuelle de la réalité et de passer à la vraie perception de la réalité qui nous permet de voir le monde spirituel. Par conséquent, nous sommes seulement autorisés à voir la lumière des bougies de ‘Hanoucca et de ne pas les utiliser. Après la victoire des Maccabées, une deuxième guerre éclate afin de satisfaire les désirs de recevoir pour donner.

Donc Hanoukka symbolise la fin de la première partie de notre travail. La vérité est que c’est la moitié la plus difficile. Par conséquent, cette fête n’est pas mentionnée directement n’importe où dans la Bible, mais est seulement évoquée par des suggestions parce que c’est la fête de la lumière, du don. Il est impossible d’exprimer cela correctement dans notre langue corporelle et de décrire cette guerre clairement.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 01/12/13 , Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: