De la connexion à l’unité

congrès, groupeLa connexion est l’état dans lequel il n’y a rien à voir avec moi ou vous c’est plutôt  » nous.  » Dans ce contexte, il est impossible de distinguer quoi que ce soit qui appartienne à l’une des parties. Elle n’existe plus. C’est comme si elles versaient du colorant dans l’eau et qu’elles se mélangaient.

Et ce n’est pas un exemple précis, car il reste toujours des molécules d’eau et de colorant.

En fait, il s’avère qu’il y a quelque chose n’ayant aucun souvenir des composants et de la division précédentes. Quelque chose de complètement nouveau est créé.

Même chez un nourrisson, on distingue les différents traits du visage dont il a hérité du père ou de la mère. La même chose se produit au moment de la descente des mondes de haut en bas. La partie atteint Zeir ANPIN de Aba et une partie de Ima. Mais après cela, quand on commence à monter de bas en haut, alors tout s’unit dans le Créateur.

Il s’agit d’une action ou d’un état intermédiaire par lequel nous arrivons à l’union. Et l’union indique qu’il n’y a qu’un seul, les deux parties disparaissent. Dans notre monde unt telle union n’existe pas, aujourd’hui un couple est connecté et demain il peut divorcer.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 01/12/13 , Le Zohar

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed