Un peu de ruse ne nuiera pas

congrès, groupeQuestion: Une ou deux fois par mois, nous organisons un événement solidaire sur des sujets prévus à la bibliothèque publique. Notre premier événement a été très actif et puissant. Mais la deuxième fois, il était moins intense. Pourquoi cela se produit ainsi?

Réponse: Il s’agit d’un signe que vous n’avez rien à dire aux gens. Vous devez allumer les désirs en eux, les stimuler par des questions transversales, identifier les « pièges» pour leur montrer comment cette méthode n’est pas simple, combien elle touche le tréfonds de la psyché humaine qui nous n’avons pas encore été étudiée.

Ce n’est pas seulement s’étreindre , s’assoi, et manger ensemble. Vous devez en quelque sorte les amener à un tel état qu’ils comprennent que s’ils n’ont pas absorbé cette méthode ou maîtrisé, ils ne peuvent pas vivre en accord et en harmonie avec personne, pas même avec eux-mêmes. Tout cela doit être réveillé en eux.

Personnellement, je n’ai pas le droit de faire cela dans mes leçons de façon si directe comme je le fais avec vous parce que ceux qui étudient la sagesse de la Kabbale doivent chercher en eux-mêmes les désirs de spiritualité. Je ne peux pas étirer un ressort en eux avec une clé, comme dans un jouet avec un ressort, de sorte qu’ils sautent par un stimulus, alors qu’avec votre public, vous le pouvez en effet . Par conséquent, vous devez le faire.

Donc, vous devez être un peu rusé.

D’une discussion sur le Groupe et la diffusion 24/11/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed