Le subtil art du travail spirituel

Dr. Michael LaitmanLa correction spirituelle ne peut se faire dans un domaine limité de la vie, dans un seul atome ou une particule. Elle ne peut arriver qu’entre tous.

C’est pourquoi, lorsque nous parlons de l’unité et de la correction qui se passe selon les principes : «Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse  » ou  » Aime ton prochain comme toi-même », c’est en fait la méthode de correction. Elle se passe progressivement, conformément à la façon dont nos désirs se manifestent en nous, dans la mesure de savoir si oui ou non ils peuvent être corrigés.

Comment chaque désir se corrige ? A quoi ce désir  » ressemble » avant qu’il ne soit «fixé» ? Qu’est-ce qui rend un désir semblable au Créateur quand il se corrige et comment Il se manifeste Lui-même dans ce désir ?

Les désirs de voler, tuer, supprimer, ou de profiter de quelqu’un sont palpables et émergent  en contact avec les autres. Lorsque nos désirs sont moins évidents, comme nos relations avec la nature minérale, végétale et animale, il est très difficile de trouver la propriété de la miséricorde. Et avec ses pairs cela est clairement senti et vu.

Par conséquent, la Torah donne des instructions très strictes sur la séquence de travail que nous avons à faire : désirs concrets, leur ordre et leur combinaison, la façon dont ils doivent être corrigés. Il est impossible de se corriger sauf à travers nos relations avec les autres. Nous devons ajouter encore les parties végétale et animale de la nature, c’est-à-dire des désirs qui sont plus faibles et plus rudes, les désirs qui sont axés non seulement sur ​​les personnes, mais qui sont aussi orientées vers le monde.

En conséquence, nous allons obtenir une adhésion complète entre tous nos désirs dans toutes les directions et à tout moment. On doit apprendre à justifier le Créateur et les autres dans tout ce qui lui arrive. Immédiatement, on recevra divers et multiples réminiscences. L’histoire entière, la géographie, etc revivent dans sa mémoire.

Lorsque nous entrons dans la spiritualité, il y a des photos très intéressantes qui apparaissent quand une personne commence à établir sa relation avec toutes les personnes, les caractères et les propriétés de tous les temps. C’est comme si l’on passait par différentes réincarnations et des histoires antérieures et traitait de son attitude envers eux une fois de plus et comme si on se gommait à l’intérieur et transformions ces histoires.

Après tout, l’image de ce monde n’existe pas vraiment : Elle est dessinée en nous. Tout ce que nous avons à faire est de fixer l’ensemble de ses couches, comme un peintre qui applique tout d’abord  des couleurs sur la toile, polit, puis applique un peu plus de couches d’apprêt et alors seulement, commence un dessin et à construire des perspectives. C’est un processus progressif, étape par étape et beaucoup de travail.

Cela signifie que nous devons passer par tous les stades de développement antérieurs et atteindre le Créateur. En fait, ce n’est qu’après la descente d’une âme de haut en bas et son ascension ultérieure de bas en haut que nous pouvons comprendre sa structure et la manière dont il a émergé, mais il arrive dans l’ordre inverse.

Puis, on arrive au «parent », le Créateur. On L’ atteint par l’âme que l’on corrige progressivement, se rapprochant ainsi de Lui.

Ce procédé peut être comparé à l’art de la peinture. Après tout, quand nous revenons à une toile à plusieurs reprises et à chaque fois allons plus loin en elle, nous finissons par comprendre, à comprendre la pensée qui a inspiré l’artiste, jusqu’à ce que nous reconnaissons la pensée du Créateur de plaire à la création. En d’autres termes, la peinture en elle-même est un bonheur, un plaisir, c’est l’action qu’Il a mis en œuvre Sa pensée dans la vie. Ceci est un exemple de la façon dont Sa pensée dans sa forme claire peut être perçue par la matière qui a été façonnée correctement.

En fin de compte, une personne apprend tous les détails de cette peinture, toutes ses pensées, la pensée de la création qui se dessine à travers la toile. C’est ainsi que tous les mondes se connectent ensemble et font un monde : le monde de l’Infini, le monde de l’atteinte absolue.

De KabTV de  » Les secrets du livre éternel  » 12/08/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: