Le cercle oblige

Dr. Michael LaitmanQuestion : Dans une classe ordinaire, les enfants s’intimident souvent et abusent les uns des autres. Dans quels états et conditions est-il nécessaire de les déplacer avec l’aide de la méthode intégrale ?

Réponse : Nous avons des classes régulières alternant avec des débats et, par exemple, des films pour amener les étudiants à la sincérité humaine normale, pour enlever toute réticence, honte, confusion, grossièreté délibérée, et ainsi de suite.

C’est une bonne chose lorsque des problèmes surgissent entre eux, nous organisons alors un procès dans lequel chacun d’eux apparait selon le point de vue de l’avocat de la défense, de l’accusé et du procureur. En effet, chacun d’entre nous vit à la fois comme une victime et un criminel potentiel.

Nous devons les faire passer par une multitude de conditions et montrer qu’au fond ils sont tous, sans exception, des zéros qui se trouvent sous l’influence de la société et de ses activités. Nous devons les aider à commencer à changer, de sorte qu’ils ne soient pas contraints et obsédés, et qu’ils apprennent à comprendre les autres, à atteindre leurs états. Ceci est très important.

Notre objectif est de former des individus qui soient correctement connectés avec le reste, qui ressentent les autres et soient très familiers avec le monde. Grâce à la coopération entre eux, ils atteignent toutes les sciences, déchargeant la tension entre eux au cours du processus de la leçon comme des condensateurs et à la pause, ils se comportent calmement parce que durant la leçon, ils libèrent tous de l’énergie. Les enfants qui doivent s’assoir pendant 45 minutes en regardant le professeur sont malheureux.

Et nous, selon notre méthode, les dirigeons uniquement vers la communication intégrale, ce qui leur permet de clarifier les relations et d’organiser les informations, mais seulement dans des cadres particuliers, comme dans un palais de justice : nous avons une règle selon laquelle chacun a une demi-minute pour s’exprimer. Ils découvrent ce que les autres pensent d’eux. Et vous verrez comment tout fonctionne. Il n’y aura pas d’intimidateurs dans la classe avec vous ou avec les faibles qui ne peuvent pas se défendre eux-mêmes, tout sera équilibré.

Le cercle oblige. Que vous le vouliez ou non, lorsque vous vous trouvez dans un cercle, la nature intégrale fait pression sur vous. Les petits enfants et leurs agresseurs commenceront soudain à se stabiliser dans un cercle parce que chacun d’entre eux aura sa propre parole, sa propre opinion, qu’ils n’auront pas peur d’exprimer. Tout s’aplanit sous l’influence de la puissance de la correction qui descend sur eux depuis l’en haut.

De KabTV, « Au Fil du Temps » du 24/09/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: