Equilibre, émotion et intellect

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je sens que je suis submergé par des sensations internes qui me sont incompréhensibles: beaucoup d’enthousiasme faisant que je pourrais exploser. Que dois-je faire, mettre en place une sorte de barrière et me dire que je ne veux pas ?

Réponse: Je pense que ce n’est que le stade de début de votre familiarisation avec la sagesse de la Kabbale, avec le groupe, avec les forces qui agissent dans cette société. En règle générale, un état comme cela est ptopre aux nouveaux étudiants. Ils se trouvent dans une sorte de surexcitation, overdrive, dans une phase de transition unique.

En général, lorsque nous connectons un dispositif à un réseau électrique ou électronique une première décharge traverse, et tout d’un coup des processus transitoires arrivent et après que tout se calme et entre dans un état normal. Je pense que c’est peut être cela, quand vous êtes toujours dans un tel état et il est donc nécessaire d’attendre que cela passe. Si l’étude vous influence de cette façon, alors en règle générale, dans cet état, il est très important de parler plus avec les amis, pour essayer d’équilibrer l’émotion à l’action.

Je vous conseille de consacrer plus de temps à l’étude  de  » La Préface à la sagesse de la Kabbale  » ou L’ étude des dix Sefirot , où, le langue kabbalistique scientifique sec explique ce qui se passe avec les désirs, avec leur brisure en cinq étapes, en cinq mondes en d’autres termes, aller plus dans la science. Elle détend vraiment une personne parce qu’elle a une influence très profonde et positive non pas sur les émotions, mais sur l’esprit. Essayez d’équilibrer le cœur et l’esprit.

Vous trouverez quelques amis avec lesquels vous pouvez apprendre la sagesse de la Kabbale ensemble et ne pas être impliqué dans toutes sortes d’activités psychologiques au sein du groupe. Elles sont obligatoires, mais il est nécessaire de les équilibrer. Je le sais de mon expérience et de l’apprentissage avec le Rabash.

Quand je lui ai amené 40 élèves et que nous avons commencé à travailler avec eux, il y avait aussi des anomalies similaires entre eux. Une partie d’entre eux ont participé seulement à l’apprentissage  » sec » , d’autres ont estimé que c’est une surcharge émotionnelle` de telle sorte qu’ils ne pouvaient rien faire avec eux-mêmes. Il y avait un problème avec ces premiers et ces derniers. Dans de tels cas, le Rabash a toujours  ordonné : ajouter une chose, enlever une deuxième chose et ainsi de suite, comme un bon cuisinier qui sait précisément combien de grammes d’épices ou d’autres additifs sont nécessaires pour fournir le plat avec le goût final. Si vous allez apprendre dans un groupe avec des amis et équilibrer vos émotions à travers une étude sérieuse, vous verrez quel bond vous ferez.

Du congrès virtuel de Moscou  «Unité sans frontières  » 1er jour 13/12/13 , Leçon 1

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed