Appliquez la théorie dans la vie quotidienne

Dr. Michael LaitmanSi nous n’appliquons pas la sagesse de la Kabbale dans la pratique dans le groupe, dans nos relations avec d’autres personnes, alors je flotte dans l’air mal interprétant et n’ayant même pas le sentiment que je me trompe. Avec les amis, nous devons décider qu’il est temps de corriger les relations mutuelles entre nous.

Nous nous tenons debout autour de la haine mutuelle, incapable de faire face à elle, ou tout simplement sans respect les uns vis à vis autres et ne pouvons pas la corriger. Je ne me soucie pas des amis, je ne veux pas y penser et même si je veux penser à eux, alors cela conduit généralement à la répulsion et au dégoût et non à des sentiments positifs. En bref, nous avons une base de travail et ce n’est que dans un cercle général que nous pouvons parvenir à l’unité.

C’est la seule raison pour laquelle nous nous tournons vers le Créateur et c’est la seule chose que nous exigeons de Lui, même si elle est audacieuse et difficile : « Vous nous avez promis, Vous devez tenir ce que vous avez promis.  » Pas de problème, Il se fera un plaisir de le faire aussi longtemps que vous exigez qu’Il corrige les relations mutuelles entre les amis.

Donc la question est en qoui ai-je besoin de tout cela? Théoriquement, afin de Lui  faire plaisir, mais qui est-Il ? Je ne Le connais pas. Je ne comprends pas de quoi il s’agit. Qu’est-ce que cela signifie Lui faire plaisir?

Cela signifie que lorsque l’on travaille dans le groupe et attendons vraiment la connexion, nous découvrons que ce qui manque, c’est l’aide d’une force, une force qui nous colle ensemble et nous connecte. Nous sommes impuissants par nous-mêmes. Alors, où est la force qui peut nous connecter ?

Ensuite, nous pouvons demander et élever » la prière de beaucoup,  » car c’est réellement le Créateur qui a créé ce problème pour nous. Pourquoi ? Pour que nous établissions et consolidions notre attitude envers Lui, alors nous Lui ferons plaisir dans tout ce que nous faisons.

Pourquoi ? Parce que nous allons parvenir à une équivalence de forme avec Lui, nous atteindrons la connexion et l’adhésion.

Nous devons répondre à cela non seulement au cours de la leçon, mais quand nous nous connectons ensemble et nous concentrons correctement sur le but du cours. Ensuite, notre désir collectif fonctionne.

Étudier seul ne mène à rien.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 18/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: