L’indépendance est-elle possible en terre d’Israël ?

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « Discours de conclusion du Zohar » : Le fait de la question est que le Créateur a délivré notre terre sainte des étrangers et nous l’a rendue, mais nous n’avons pas reçu la terre de notre propre autorité, car le temps de la réception n’est pas encore venu…

Après tout, nous n’avons pas d’indépendance économique, et il n’y a pas d’indépendance politique sans indépendance économique.

Non seulement ceux de la diaspora ne sont pas enclin à venir à nous ni de se réjouir dans la rédemption, mais une grande partie de ceux qui ont été rachetés et demeurent déjà parmi nous, attendent impatiemment de se débarrasser de cette rédemption et retourner en Diaspora d’où ils viennent.

Tout d’abord, cela parle de ces gens qui au sens physique sont les descendants des Juifs qui ont atteint la spiritualité, il y a deux mille ans et qui sont passés de génération en génération en exil jusqu’à nos jours.

De plus, c’est pour tous ceux qui ont reçu une pulsion à venir en terre d’Israël d’une part et d’autre part, la rejettent, la quittent et sont hésitants. Le mauvais penchant se révèle en eux et la résistance des deux opposés apparaît.

Quant à l’indépendance économique, elle est impossible sans l’indépendance nationale. Et il ne peut pas y avoir d’indépendance nationale tant qu’il n’y a pas d’indépendance idéologique. Et il ne peut y avoir d’indépendance idéologique tant qu’il n’y a pas d’indépendance spirituelle.

Et l’indépendance spirituelle ne peut arriver que si nous, le peuple d’Israël, sommes détachés de toutes les autres méthodes matérielles qui se trouvent dans le monde et adhérons à notre spiritualité. Et quand nous nous connectons à notre racine, à travers elle nous allons obtenir l’indépendance idéologique, politique, nationale et économique.

Alors, le monde entier verra que nous organisons et construisons nos vies selon la nouvelle méthode. C’est précisément cette méthode, si le monde entier l’accepte de nous, qui permettra à tout le monde de traverser cette crise et d’entrer dans une vie de plénitude. Et c’est ce que l’on appelle être une « lumière pour les nations ».

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 24/12/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed