Un piège positif dans l’arche de Noé

congrès, groupeQuestion: Comment pouvons-nous apprendre à utiliser les états changeants envers le groupe : se refroidir – se réchauffer, l’amour -la haine ?

Réponse: Ce n’est possible que grâce à des ateliers, à des tables rondes et à l’éducation intégrale. C’est la seule façon dont une personne peut sentir qu’elle a un domaine où elle peut travailler sur elle-même, tout comme dans le monde spirituel. Nous devons stabiliser un domaine où une personne peut travailler sur elle-même quand elle se tient devant le groupe, afin qu’elle voit qu’elle peut effectivement y travailler avec ses désirs, ses sentiments, ses pensées, avec toutes ses actions, avec tout ce qu’elle a. Elle est effectivement incorporée dans le travail spirituel de tout son corps, avec tous ses attributs, comme les remplir de ses propres mains.

Nous devons préparer un tel cadre pour nos amis dans le groupe mondial pour qu’ils y travaillent et pour leur apprendre à le faire et ensuite le monde entier. Cette méthode doit être aussi claire et évidente pour une personne pour qu’elle comprenne qu’il suffit de faire un pas en elle, ce qui signifie de se connecter augroupe de l’éducation intégrale juste une fois, et c’est tout ce qu’elle a à faire ! Elle sera déjà pris dedans, comme dans un piège positif, comme Noé pris dans son arche avec tout le monde. Noé ferme la porte, il est protégé à l’intérieur.

A partir de ce moment, l’environnement commence à fonctionner sur elle et l’influence, lui explique, la défend et résout toutes ses questions et doutes. Elle est déjà à l’intérieur et ne peut pas sortir. Ainsi , nous devons construire le système d’éducation intégrale sous la forme d’ un piège positif car de nos jours, une personne n’a  nulle part où s’échapper. L’éducation intégrale est appelée  » l’arche de Noé  »

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 23/12/13 , Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: