Cachée parce que non nécessaire

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , «parler à mots couverts  » : Le fait est qu’il y a trois sortes de secrets dans la Torah et que pour chacun d’entre eux, il existe des raisons particulières de les cacher, qui sont :

 1. L’ABSENCE DE NÉCESSITÉ

L’explication est qu’on ne tirera aucune utilité à leur révélation. Cela le deviendrait si la société en tirerait un profit immédiat, sinon la réaction serait « et alors? ». Telle serait la réaction des gens qui pensent que les kabbalistes s’intéressent et s’emploient à des choses sans importance.

C’est pour cette raison que les sages refusaient tout étudiant tant qu’ils ne sentaient pas une totale confiance en lui, ce qui lors des études l’amènera à ne pas révéler ce qui n’est pas nécessaire.

Cette interdiction ne s’applique pas à la sagesse de la Kabbale en soi, mais plutôt à ceux qui profitent de cette sagesse avec de mauvaises intentions, trompant ainsi les autres au lieu de les conduire à l’objectif .
Notre objectif est la révélation du Créateur dans ce monde en corrigeant les désirs et les porter à l’ équivalence des propriétés. Cependant, certaines personnes essaient d’utiliser la Kabbale à mauvais escient: ils la réduisent à de la scolastique sèche, des amulettes et autres « remèdes miracles » pour la vente , etc
Par conséquent, il est nécessaire de protéger la sagesse de la Kabbale et de protéger les gens de la confusion en soit maintenant cette sagesse en secret pour une certaine période de temps ou en révélant son essence authentique quand vient le temps sans dévier et que l’objectif l’exige.
C’est pourquoi il y a une méthode qui est définie comme une « absence de besoin.  » Après tout, afin de maintenir la pureté maximale, les gens doivent savoir qu’une partie de la sagesse qui est vraiment essentielle pour leur auto – correction et pour de nouveaux progrès vers l’objectif de la création. On ne devrait pas en savoir plus que cela.
Par conséquent, les gens devraient recevoir des conseils précis et le montant exact de connaissance qui doit leur être donné dans une forme correct, le bon système et la présentation adéquate afin qu’ils connaissent et suivent seulement cette direction sans dévier, même d’un pouce de l’objectif.
La partie inutile n’est pas seulement ce qui est écrit dans les sources ; personne ne comprend ce qui est écrit en tout cas. L’accent devrait être porté sur la méthode d’études , de l’enseignant et des élèves, le caractère et l’organisation du processus d’apprentissage, à chacune de ses facettes. Il y a un énorme complexe de conditions qui forment un homme spirituel. Pour cela, comme dans un incubateur, il faut des conditions idéales maintenues, y compris de nombreux facteurs essentiels, si les gens ne violent pas les règles et restent sous leur impact, ils progresseront correctement.
Sinon, les gens suivent simplement leur nature et tournent dans des directions différentes au lieu d’aller droit devant …
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 12.12.13 , Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: