Justifier le principe de l’approche scientifique

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment est l’exigence pour justifier tout ce qui arrive étant associée à la démarche scientifique habituelle de la Kabbale ?

Réponse: Cela se réfère à la façon dont nous devrions voir correctement la réalité. C’est ce qui nous est enseigné. Un scientifique peut essayer de changer les outils dont il dispose : les substances chimiques, si c’est une expérience en chimie ou les microscopes ou les télescopes, mais ici il est dit que s’il veut atteindre la cause initiale du phénomène, il ne peut le faire que par l’équivalence de forme.

Cette voie est la seule façon de commencer à travailler avec les deux forces de la nature : la force de la réception et de la force du don sans réserve, l’universel plus et l’universel moins. Ces deux forces sont la base de toute la création. Il n’est possible de les découvrir que par l’équivalence et l’équilibre entre les deux, qui sont atteints par l’équivalence progressive entre elles.

Nous allons découvrir que ces deux forces se rencontrent et se contredisent à l’intérieur de nous. Tout ce que nous sentons maintenant, notre existence et l’existence de tout ce monde, est le résultat de ces deux forces qui se rassemblent et ne peuvent pas atteindre un état d’équilibre entre elles. Mais ce déséquilibre est révélé dans une portée que nous pouvons découvrir. Si nous pouvons équilibrer ces deux forces maintenant, nous devenons la ligne médiane qui passe entre elles et inclue les deux à l’intérieur de nous. Ensuite, nous verrons l’état réel.

Par la bonne connexion et l’intégration des deux, en les amenant à l’équivalence de forme, en servant d’adaptateur au milieu, nous établissons le point de notre existence dans la réalité qui s’ouvre devant nous à ce point , à ce niveau , sur cette échelle, sur la ligne médiane. Ainsi, nous découvrons l’image de la vraie réalité. C’est ce qu’on appelle la sagesse de la Kabbale : l’équilibre sur la ligne médiane à chaque point de notre existence.

Un tel scientifique est appelé un kabbaliste. Celui qui atteint l’équilibre des forces et qui les contrôle, en vérifiant, en les étudiant et en travaillant avec elles à travers ses recherches, son effort, son travail avec les outils les plus intimes, les désirs, pas avec un équipement externe , mais avec ses Kelim intérieurs .

Il s’avère qu’il n’a pas besoin de la physique, de la chimie, ou toutes les autres sciences externes, car il change la nature  à sa base. Il n’a pas besoin de toutes les méthodes superficielles afin de gérer sa vie et de contrôler certains phénomènes naturels. C’est tellement maladroit et inutile en comparaison à l’état dans lequel il est.

Justifier chaque état implique de parvenir à la racine de la Création dans chaque état, à tous les niveaux. Lorsque ces deux forces sont équilibrées, je vois comment la force du don sans réserve est habillée de la force de réception conformément à la loi de l’équivalence de forme entre elles. Puis, je vois ce qui se passe dans la force du don sans réserve, dans l’être créé comme s’il s’identifie avec elles et adhère à la force supérieure du don sans réserve, au Créateur. Alors je justifie la création comme l’être créé atteint le niveau du Créateur, ce qui signifie l’état du bien absolu et bienveillant.

Dans le même temps, tant que je n’ai pas atteint une correction dans laquelle je ressens et je découvre le Créateur comme le bon et bienveillant, mes états sont appelés états de travail. Je dois beaucoup les justifier, ce qui signifie essayer et atteindre la justification. Je ne peux pas dire que le Créateur est bon et bienveillant, et en même temps crier de douleur. Ce n’est que « de vos actions, que nous vous connaitrons.  » Je ne sais pas ce que le bien et le bienveillant est si je ne les ai pas atteint. Le bon et le bienveillant sont différents dans chaque état.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 19/12/13 , Shamati 15  » Que sont d’autres dieux dans le travail « 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: