Je veux continuer!

Dr. Michael LaitmanIl est impossible de vérifier et de juger nos états en fonction de nos sentiments. Une femme enceinte peut ne pas se sentir bien parfois, mais veut-elle avorter? Au contraire, elle veut continuer ! L’objectif est d’être une mère, d’avoir un enfant et de tenir le bébé dans ses bras, et cela compense et justifie toute la douleur et l’inconfort qu’elle ressent.

Le corps souffre, l’ensemble de la période de la grossesse et l’accouchement ne sont pas faciles et peut être tragiques, dangereuses, et critiques. Si un extraterrestre qui ne sait rien au sujet de notre vie sur terre le verrait, il serait choqué par la torture dans laquelle la pauvre femme se trouve, mais nous sommes heureux et ravis par l’ensemble du processus de la grossesse et de la naissance d’un bébé.

Nous avançons vers la naissance d’un nouveau niveau, alors de quoi manque-t-on manque pour être heureux dans chaque état ? Nous devrions voir «  Tu dresses devant moi une table, en présence de mes adversaires », comme il est dit dans le Psaume 23 :  » mes ennemis « , qui sont en moi, alors ils verront. Je ne veux pas de les rassurer par là et vice-versa, mais plutôt, les taquiner et faire l’éloge de l’objectif.

Si vous ne vous ressentez pas plus d’impression que ce que vous ressentiez hier, cela signifie que vous n’avez pas le soutien du groupe. L’ensemble du groupe n’a pas la force de l’unité afin de permettre à chaque individu et tous ensembles, dans le but de survivre à l’état actuel.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 31/12/13 , Sujet de la leçon : Préparation au Congrès

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: