La Kabbale et le Soufisme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelles sont les lignes de similitude entre la sagesse de la Kabbale et le soufisme et où divergent -ils?

Réponse: Le soufisme n’est pas contraire à la sagesse de la Kabbale. Ils parlent de la même chose. Mais le soufisme n’explique pas la technique de la construction de la création, le système de la création et son comportement . Il est plus adapté pour les masses, car il parle de la solution aux problèmes humains et spirituels, mais au niveau de notre monde.

Le Soufisme n’explique pas la structure du monde supérieur dans la forme précise que est expliquée dans la sagesse de la Kabbale : Sefirot, Partsoufim, Olamot, Ohr, NRNHY, KHB ZON, Tsimtsoum, Massakh, Ohr Hozer et tout le reste des concepts. Seule la sagesse de la Kabbale donne une description de la «mécanique céleste.  »

En principe, on peut dire que vous n’en avez pas besoin. Pourtant, en fait, ce n’est pas le cas. Lorsque vous commencez à atteindre le monde d’en haut, ces mécanicismes deviennent nécessaires. Vous ne pouvez pas mettre de l’ordre et de la clarification en vous, en vous fondant uniquement sur ​​vos émotions ou le guide. Pour vous le guide s’est déjà transformé en une personne avec une caractéristique interne. Vous ne voyez pas les visages, plutôt vous sentez le Créateur. Ensuite, vous avez besoin de définitions plus profondes et des émotions, vous devez travailler avec des états plus subtils et plus mesurés.

Je ne suis pas un grand expert en soufisme, mais il me semble que c’est une partie de la Kabbale. Et si nous pénétrons plus profondément dans le vrai soufisme, alors il est possible de découvrir où ce diviseur se trouve au-delà duquel la sagesse de la Kabbale est impérative. Selon sa fondation, le soufisme est l’étude pour diriger la personne précisément vers le but, mais jusqu’à une certaine limite.

L’idée est que, avec nous tous , il y a différents niveaux de l’ego. Le Soufisme s’arrête à un niveau profond de l’ego. Et pour les personnes avec un gros ego, le soufisme n’est pas suffisant, elles exigent une plus grande arme contre elles-mêmes . Par conséquent, elles exigent la sagesse de la Kabbale.

Malheureusement, le soufisme a arrêté son développement depuis un certain temps. Aujourd’hui, dans le monde musulman, il n’est pas du tout désiré. C’est une grande honte, car autrefois il y avait un lien entre les juifs et les musulmans à travers le soufisme.

Question: J’ai des amis soufistes. Puis-je essayer de leur expliquer comment le niveau de leur développement pourrait être modifié de cette façon?

Réponse: Je pense que ce n’est pas la peine d’attirer ceux qui sont impliqués dans le soufisme à la sagesse de la Kabbale. Nous sommes contre la contrainte.La porte est ouverte et  ils peuvent venir, écouter et s’en aller, il n’y a aucune obligation ici. Mais je leur donnerai un livre populaire sur la Kabbale, afin qu’ils voient où il y a des lignes similaires et où il y a une différence.

En principe, la sagesse de la Kabbale est la partie intérieure de la Torah et la plupart des parties du Coran sont basées sur la Torah. La Torah constitue la base de toutes les religions. Par conséquent, il n’y a pas de contradictions ici.

Du congrès virtuel de Moscou «Unité sans frontières  » Troisième jour 15/12/13 ,

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed