De perfection en perfection

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam: « Introduction au Livre du Zohar» : Lorsque vous examinez les trois états ci-dessus, vous trouverez que l’un rend nécessaire l’autre, de manière à ce que si l’un devait être annulé, les autres seraient annulés .

La plainte la plus fréquente et compréhensible contre le Créateur est : Pourquoi n’a t-Il pas créé tout dans la forme finie ? Apparemment, ce serait plus facile ?

Pourquoi a t-Il besoin que nous souffrions et ainsi, consciemment ou inconsciemment, nous le maudissons comme la cause de notre souffrance ? Pourquoi nous a t-Il créé non parfait, mais complètement à l’opposé ? Pourquoi devenons-nous nous développer de pire en pire et reconnaissons encore et encore ? Nous devenons conscients de ceci à tel point que ce ne provoque plus de malaise et devient une routine.

Alors, peut-être, le Créateur a « négligé », « manqué » ou « q laissé quelque chose d’inachevé »? Comment de telles actions imparfaites peuvent provenir de la perfection ? «Les plaintes des clients  » sont tout à fait justes.

D’autre part, si vous essayez de regarder la question du côté du Créateur : en effet , pourquoi a t-Il besoin de créer les trois états de la création et nous conduire par le chemin d’une grande souffrance du premier au troisième état ? Comment le second état, la chute de l’infini dans notre monde qui est le pire et est contradictoire que nous remontons, pourrait devenir possible ? Comment peut-Il lui-même gérer tous ces systèmes, être inclus,  » vêtus  » en eux , de manière à manifester diverses formes de relations et nous donner des leçons ?

Nous comprenons que les parents dans notre monde n’ont pas le choix parce que, comme il est dit ,  » l’impulsion du cœur de l’homme est mauvaise dès sa jeunesse.  » Ici , la rigueur en ce qui concerne les enfants est nécessaire. Mais pourquoi le Créateur Tout-Puissant recourt-Il à de telles méthodes ?

En bref, toutes les questions clés à l’égard de l’être créé se concentrent sur ses trois états, sur la spirale de la perfection ( 1 ) à travers le système des mondes ( 2 ) à la perfection ( 3 ) , et c’est là le problème de la vie et la mort, le problème de la souffrance, complètement séparé de la conscience spirituelle. Nous ne pouvons pas justifier tout cela avec notre esprit.

Cependant, si nous comprenons la véritable relation entre les trois états, nous allons résoudre tous les problèmes similaires, l’élaboration d’une approche systématique pour eux, quand ils se représenteront devant nous. En fait, le Créateur a créé le premier état parfait unique. Il est immuable ;  rien ne s’y passe étant contraire à la perfection. Toutefois, cette perfection se révèle pas dans le Créateur, mais dans les êtres créés qui reçoivent, et seulement dans leur état ​​intérieur que nous appelons la «troisième ».

Dans le premier état, les êtres créés ne se sentent pas du tout, ils n’existent pas vraiment. Ils commencent à se manifester comme existant dans la mesure où ils atteignent la perfection. En passant de l’état actuel et en atteignant les degrés spirituels, dans la même mesure, ils sentent leur existence jusqu’à ce qu’ils montent à leur hauteur, à égalité avec le Créateur.

Ainsi, la perfection inhérente dans le premier état découle du troisième , dans lequel l’être créé l’atteint. Mais au début, ils représentent un petit Reshimot, potentiel , et doivent passer par un certain processus pour finalement atteindre la perfection. Ce processus est le deuxième état.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 05/01/14 , Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed