Tout le monde est un peu philosophe

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , « Introduction au Livre du Zohar» , article 23 : Il s’avère que, une fois revêtue d’un corps humain, elle ( l’âme ) génère des besoins et des désirs et des idées pour satisfaire son désir de donner au maximum, ce qui signifie à donner contentement à son Créateur, en fonction de la taille de son désir.

Question: D’une part, il est dit que nous ne devons nous laisser guider que par ce que nous voyons, mais d’autre part, nous devons nous détacher de la matière corporelle ordinaires «corps» et «âme», alors comment nous pouvons intégrer les deux choses ?

Réponse: Je vois le monde corporel dans lequel je vis maintenant. Nous étudions ceci dans les universités et non dans les leçons de la Kabbale. Nous, d’autre part, étudions quelque chose qui est au-dessus, la réalité spirituelle. Ce n’est pas devant mes yeux et je suis censé acquérir une nouvelle vue pour voir. Je n’ai pas besoin d’yeux corporels pour cela, mais spirituels.

Les kabbalistes nous disent que, tout comme le corps physique , il y a aussi un corps spirituel et c’est le don sans réserve. La vie en elle est la lumière qui remplit. Le corps spirituel est en réalité la lumière réfléchie ( Ohr Hozer ) et nous sentons le corps selon sa mesure.

Je suis attiré pour donner aux autres selon le niveau de la lumière réfléchie et le don à l’autre, c’est mon âme. C’est exactement là où elle est, dans les autres, et non dans la chair qui vit et meurt. Nous n’avons besoin de la chair que pour la période où je dois annuler mon désir de recevoir. Ensuite, la nécessité du corps physique disparaît. Quand j’atteins le premier niveau spirituel, je comprends que cela n’a rien à voir avec le corps. De telles conditions m’ont été simplement données pour exister avant la révélation. Cet état est indispensable pour entrer dans le monde spirituel. C’est l’endroit où je remplis les conditions préalables.

C’est comme si je me tiens devant la porte et me dit :  » Vous pouvez entrer que si vous avez un billet. N’avez-vous pas un billet ? Alors allez travailler et achetez un billet et vous pourrez entrer .  » Je travaille dans ce monde afin d’acheter un billet pour la réalité spirituelle et pendant les cours nous parlons de ce qui se passe derrière la porte.

Question: Donc, en quoi sommes-nous différents des philosophes qui semblent dire la même chose ?

Réponse: Tout d’abord, nous avons raison car nous ne voulons pas, comme eux, nous livrer à des fantasmes comme ils le font, nous comprenons que nous devons réellement sentir et voir ce dont nous parlons de première main. Il s’agit d’une approche saine qui protège contre de faire des erreurs et fournit un cadre scientifique clair.

Les philosophes se sont trompés dans le fait qu’ils parlent de choses qu’ils ne se sentent pas, qui sont -delà de leur perception et sont dépourvus de toute base factuelle. Et ils sont à l’aise avec cette situation : d’abord, parce qu’ils sont payés pour cela et deuxièmement, parce qu’ils veulent avoir quelque chose à voir avec la «spiritualité ».

En principe, une personne atteint une certaine «tête de pont spirituel », mais sans travailler sur elle-même. C’est la raison pour laquelle les kabbalistes déteste la philosophie. Il y a un philosophe en chacun de nous parce que nous aimerions également saisir la spiritualité sans faire d’effort et nous aimons faire apparaître différentes théories infondées .

Dans le même temps, nous devons tout expliquer :  » Même si je me sens parfois philosopher, c’est simplement mon ego  » La vérité est que nous ne pouvons pas réellement discuter du monde spirituel avant que nousl ‘atteignions, il est dit : «Nous ne pouvons pas savoir un nom ou un mot si nous l’atteignons pas  » .

Nous rejetons l’approche philosophique et détestons les philosophes en nous mais il est impossible de faire sans eux, car tout le monde comprend le monde entier en lui. Donc, on ne parle que de ce qui se passe dans nos cœurs.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 12/01/14 , Écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed