Reconnaissant de ressentir la honte

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment notre travail élimine la honte de recevoir ?

Réponse : Notre travail enlève et élimine la honte car je m’efforce d’essayer d’établir ma relation avec le Créateur, avec le bien et le bienveillant, au-dessus. Je suis reconnaissant de la honte qui me permet d’établir et d’atteindre l’adhésion au Créateur au-dessus d’elle. Ainsi je justifie la sensation de honte, je la respecte et je suis reconnaissant du fait qu’elle soit apparue en moi.

C’est en fait la façon dont les qualités humaines me sont révélées. Bien qu’il soit encore un être humain corrompu, ce n’est plus un animal mais la partie postérieure du niveau suivant, du Partsouf droit supérieur, avec qui je peux travailler. Par conséquent, j’embrasse le bâton qui m’a frappé et je me réjouis de la honte et des frictions qui se dressent entre moi et le Créateur. 

Tous les conflits et les désaccords entre le bien et le bienveillant et « il n’y a rien hormis Lui », et moi-même, et l’atteinte et la compréhension de l’écart entre nous est appelé honte. Je suis donc heureux d’avoir honte !

Il y a des états dans lesquels une personne tente d’éliminer sa sensation de l’espace et son inadaptation au Créateur et essaie tout simplement de l’effacer. Mais je veux établir mon attitude envers l’hôte au-dessus de cette honte et je Le remercie de me montrer où je ne suis pas comme Lui, où je suis différent de Lui, loin de Ses attributs.

De Préparation au cours quotidien de Kabbale, le 17/02/2014

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed