A propos de la croisée des chemins

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar« , Point 69 : Lorsque l’on augmente son labeur dans l’intériorité de la Torah et de ses secrets, dans cette mesure, on fait une vertu de l’intériorité du monde, qui est Israël, montant au-dessus de l’extériorité du monde, qui est les nations du monde. Et toutes les nations admettront et reconnaîtront le mérite d’Israël sur elles.

En fin de compte, si nous expliquons notre message au monde ensemble avec le processus de développement, alors tout se passera doucement, gentiment, et sans difficulté.

Mais si nous ne devenons pas un « conduit » pour l’influence de la Lumière qui Répare, alors cette Lumière influencera et éveillera les désirs de recevoir de manière habituelle. Ensuite, les nations du monde ne sentiront pas la puissance du bien, du don sans réserve, et la compréhension : elles ne ressentiront pas le but venant de nous. Au lieu de cela, dans la mesure où le désir de recevoir augmente en elles, des émeutes et des affrontements vont commencer entre les gens, après cela ce sera dirigé vers le peuple d’Israël en particulier.

De cette manière, nous nous trouvons à la croisée des chemins : soit nous réussissons à transmettre au monde la ligne de connexion avec la Lumière, soit comme d’habitude, la Lumière va agir sur l’ego de chaque personne, et ainsi tout le monde va vraiment commencer à devenir fou, et vouloir tuer, « manger » l’autre, jusqu’à ce que cela arrive vraiment…

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 02/03/14, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: