Les silhouettes vagues dans l’obscurité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que veut dire mener un dialogue continu avec le Créateur?

Réponse: Une personne doit constamment faire un effort pour amener la réalité à la forme correcte, plutôt que de la percevoir comme elle la sent dans son état actuel.

Même ayant déjà atteint un certain degré spirituel, elle doit essayer tout le temps de se voir au prochain degré et d’imaginer la réalité qui y existe.

Pour réussir à le faire la personne doit préparer tous les composants nécessaires: soi-même, le groupe, l’étude, le rav, le Créateur. Il y a donc trois composantes principales:

-la personne elle-même,

– tout ce qui se trouve entre la personne et le Créateur – le monde entier, y compris le groupe et le rav, tous les problèmes et tout le soutien

– le Créateur.

Toutes ces formes de dissimulation qui se dressent devant moi acuellement sont comme de vagues silhouettes dans l’obscurité. Mais grâce à elles, je peux déjà discerner qu’il y existe quelque chose. Bien que je les vois sous une forme affectée, incorrecte et trompeuse, c’est quand même déjà une sorte d’identification. Cela signifie que je suis déjà dans l’état « Lo Lishma » qui me sert de préparation. Et à partir de là je demande que les formes deviennent véritables.

Si ces fausses formes n’existaient pas, je n’aurai pas la possibilité de faire des efforts pour qu’elles deviennent réelles. C’est-à-dire que je ne serai pas en mesure de voir les formes véritables et que je ne pourrai pas révéler le Créateur. En effet, Il doit se révéler sous des formes véritables. Ce ne sont pas Ses formes, mais les formes à travers lesquelles Il se révèle à moi. Car Lui-même, la Source- même, je ne suis pas en mesure de la découvrir – j’ai besoin d’une certaine forme auxiliaire, HaVaYaH.

C’est pourquoi, je dois commencer par les jugements, qui ensuite vont se transformer en misericorde. Je dois découvrir et explorer toutes les mauvaises formes de dissimulation afin de découvrir plus tard comment elles se transforment en formes bonnes et correctes – des formes de révélation.

Ces formes inverses sont justement la révélation du Créateur.

Pour cette raison, nous ne voulons pas que les ombres disparaissent du monde. Autrement nous n’aurions pas de lien avec le Créateur et nous ne serions jamais en mesure de Le sentir. La brisure s’est faite pour qu’en reliant toutes ses formes, nous découvrions tous les ruptures entre nous – c’est ça le plus important. Nous n’étudions pas le récipient entier, mais nous cherchons à l’assembler à partir de différents morceaux, donc ce sont des fissures qui représentent l’objet de notre étude. Elles nous donnent un indice de la force supérieure.

Nous avons besoin de voir le Créateur en face de nous qui nous parle à travers toutes ces formes de dissimulation désagrábles en les percevant comme une invitation, un appel à s’adresser correctement à Lui et de comprendre que lorsque tous ces jugements s’adouciront et que les formes négatives se transformeront en positives – c’est de là que nous découvrirons le Créateur.

Pour cette raison tout notre travail consiste à vouloir remplacer toutes les formes de dissimulation qui apparaissent devant nous par des formes de révélation, moyennant le rav, le groupe, les livres, l’étude et la diffusion. Et dans les formes de la révélation je dois m’identifier avec l’attribut de don, avec le Créateur. Dans la mesure où je veux  me référer aux propriétés de don, les jugements s’adoucissent.

De la préparation à la leçon du 17.03.2014

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: