Le Livre du Zohar est porteur de l’information spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion : Lors de la lecture du Livre du Zohar, nous regardons les lettres hébraïques sur un fond blanc et nous ressentons leur pouvoir. Si Le Zohar a été traduit dans d’autres langues, est-ce que ce pouvoir pourrait se maintenir ?

Réponse : Les lettres du Livre du Zohar ne sont pas sacrées, ce qui signifie qu’elles ne portent pas une énergie spirituelle particulière. Une personne reçoit l’énergie spirituelle puisqu’à travers ces symboles (car ce ne sont pas des lettres mais des symboles), elle est connectée à leur source spirituelle, à leur essence.

Par conséquent, il ne fait aucune différence dans quelle langue est écrit le livre et sous quelle forme la personne l’obtiendra. La chose principale est qu’elle le comprenne en tant que support de l’information spirituelle et qu’elle comprenne qu’elle doit bien s’harmoniser avec lui.

A une époque, j’ai été très intéressé par le sujet et j’en ai beaucoup parlé avec le Rabash. Je me souviens d’avoir été très surpris quand il a dit : « Quelle différence cela fait-il ? Ce livre peut également être écrit en anglais. Seule la clé pour la connexion entre mon âme et l’âme collective, Malkhout de Ein Sof, nous est transmise non pas par la langue anglaise, mais par l’araméen et l’hébreu. »

Ces deux langues étaient en usage dans l’ancienne Babylone depuis les jours d’Adam. En outre, elles sont arrivées comme une paire, comme directe et indirecte. En fait, elles sont très proches et sont capables d’exprimer les caractéristiques spirituelles parce que les Kabbalistes nous ont transmis toutes les informations spirituelles à travers l’agencement des lettres et des mots. Le Livre du Zohar travaille beaucoup avec cela. Tout le problème est dans la transmission de l’information.

Car si nous n’étions pas dans la dissimulation du Créateur, nous n’aurions aucun besoin pour les lettres. Je voudrais ressentir ce qu’il ressent. Et il n’y aurait aucun besoin pour des lettres, des mots, des sons, des combinaisons de couleurs, rien, car cela se ferait sentir directement dans mon cœur. Faites attention à combien il est souvent difficile de transmettre ce que nous ressentons même dans notre langue maternelle. Car tous les mots ne sont qu’un moyen de transport externe.

D’une leçon en russe du 7 février 2014

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: