Le travail de la génération du Messie

Dr. Michael LaitmanTout le travail avant la génération du Messie consistait à s’abaisser soi-même, bien qu’il existait des différences dans le travail en fonction de la prédestination des âmes. Dans chaque génération il y a des âmes très hautes qui ont des missions spéciales.

Cela a été ainsi jusqu’à ce que nous n’arrivions à l’èpoque du Messie, l’époque où nous nous trouvons aujourd’hui. Le monde entier devient une seule âme, une seule famille. Par conséquent, nous devons accomplir des actions correspondant au temps du Messie.

Cela ne signifie pas que nous devions attendre le Messie les bras croisés en espérant  un miracle d’en haut. Il n’y a pas de miracles. Le seul miracle

– c’est l’étincelle qui se réveille chez une personne. Tout le reste dépend des efforts et de son travail. Pour cela il ne peut y avoir aucune concession de la part du système supérieur. Notre tâche est d’attirer la lumière qui ramène vers le bien et de corriger l’inclusion de tout le monde dans tout le monde.

De nos jours cela se réalise à travers la diffusion que nous devons faire par tous les moyens dont nous disposons. En effet c’est l’action la plus pratique et réelle de la correction que nous pouvons réaliser. Par conséquent, nous ne pouvons pas éviter ce travail. Nous devons comprendre que toutes nos études et tous les systèmes que nous avons créés sont destinés uniquement à continuer la diffusion de la méthode de correction, de la connexion.

C’est notre travail principal moyennant lequel nous serons récompensés de voir l’âme corrigée et d’atteindre la forme d’Adam. Nous découvrirons alors ce que signifie la hauteur de « 600.000 âmes » – la fameuse Malkhout. Toutes les âmes d’Israël adhérent à Malkhout du monde Atsilout et s’élèvent avec elle jusqu’à la hauteur de GAR du monde Atsilout qu’on peut appeller soit « 600.000 »soit une augmentation en 620 fois, soit l’obtention de la lumière entière NARANHAY à partir de la lumière minimale Nefesh de-Nefesh de- Nefesh.

Tel est notre travail et surtout il ne faut pas oublier que l’inclusion mutuelle – est la réalisation de la correction. Et sa mise en oeuvre pratique

– c’est l’inclusion dans l’ensemble du peuple, comme il est dit : « Le Créateur demeure parmi son peuple ». Ainsi nous trouverons notre correction et notre âme.

Nous ne devons pas oublier que cela nécessite un travail de longue durée et un souci des gens. Et ici il y a aussi des étapes: minérale, végétale, animale et humaine et un pauvre mendiant n’est pas moins important qu’un fils du roi.

Mais ceux qui se trouvent au niveau de développement du peuple, ont la force en raison de leur quantité énorme de milliards de personnes. Le niveau végétal contient déjà moins de parties, animal – encore moins et humain – très peu .

En conséquence, nous nous réunissons avec le monde entier , avec toutes les personnes, parmi lesquelles il y a des types différents que nous allons comprendre plus tard. Il est impossible de le discerner maintenant. Nous voyons que d’abord les gens s’enflamment et après refroidissent, ou bien prennent d’abord un chemin étroit correct et puis soudain dévient ou sont attirés dans un autre sens.

Il faut que l’on s’occupe d’eux comme des enfants jusqu’à ce qu’ils grandissent. Et nous devons nous rappeler que c’est grâce à ces efforts que nous nous corrigeons et grandissons. Nous ne pourrons arriver à devenir ue seule âme que grâce à la diffusion et telle est notre mission .

De la préparation à la leçon du 21/03/2014

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: