Daily Archives: 26 mars 2014

La terre promise à la place du désert

congrès, groupeQuestion: Il est dit qu’une grande préparation est requise afin de conquérir la terre d’Israël. Quelle est cette préparation?

Réponse: La Terre d’Israël – c’est la même chose que Babylone ou l’Egypte, mais corrigée. Au départ, il n’existe pas de terre d’Israël – il existe la terre de Canaan. Il n’ y a pas de terre d’Israël sans le peuple d’Israël. Hériter de la terre d’Israël signifie  prendre les désirs des Babyloniens, du Pharaon, qui se révèlent comme des désirs cruels, terribles, égoïstes, et de les transformer en désir de don.

Les désirs corrigés sont appelés la terre d’Israël, puisqu’ils sont dirigés vers le don, « droit au Créateur>> (Yashar-El). Si je me trouve dans le désir de recevoir du plaisir appelé l’Egypte, qui se trouve sous l’autorité du Pharaon et que je m’efforce d’atteindre l’attribut de don et d’amour du prochain, cela signifie que je veux m’enfuir de l’Egypte.

Je m’élève au dessus de ces désirs égoïstes, appelés l’Egypte, car si je me trouve à l’intérieur de ces désirs, je ne pourrais jamais les corriger.

Je m’éléve donc au-dessus de ces désirs, je m’en détache et je cesse de les utiliser –  ainsi je les corrige. La correction de ces désirs consiste en ce que je m’en éloigne et que je ne veux pas tomber sous leur influence .

Ce travail d’élévation au-dessus des désirs de recevoir est appelé  » l’errance de quarante ans dans le désert du Sinaï ». Et quand j’arrive à transformer ces désirs et que je suis en mesure de travailler avec ceux-ci pour donner, cela signifie que l’Egypte, qui s’est d’abord transformé en désert du Sinaï, se passe maintenant du désert en terre d’Israël .

Ces définitions sont très claires. Il faut seulement apprendre à les déchiffrer correctement, et ça deviendra très simple.

De la préparation à la leçons du 23.03.2014

 

 

L’ego bloque le cerveau

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quelle est la bonne façon d’aborder aujourd’hui le public dans notre génération, est-ce par l’esprit ou par le cœur ?

Réponse : Cela devrait être dans les deux sens, mais plus par le cœur.

La plupart des gens sont sous-développés, ce qui signifie que leur ego bloque leur esprit. Nous sommes tous comme ça. L’ego bloque le cerveau d’une personne, son esprit, et elle ne peut pas voir plus que son ego. Il s’avère qu’elle est misérable et limitée. Elle peut avoir de grandes, de merveilleuses capacités, mais l’ego l’arrête et ne les laisse pas s’exprimer.

Si par exemple vous voulez contrôler, l’ego bloque tout le reste. Bien que vous puissiez prospérer, le fort désir de contrôle vous oblige à vous engager uniquement en cela. Ceci est un exemple de la façon dont nous sommes limités dans notre capacité à travailler avec notre cerveau. Mais en travaillant avec le cœur, nous pouvons ouvrir la voie vers le cerveau. Cela signifie que nous devons nous tourner vers le cœur et travailler dessus, mais c’est seulement possible par l’incorporation mutuelle avec les amis et à travers eux avec le public.

Les gens doivent pénétrer notre cœur de cette façon, de sorte que nous ne serons pas capable de renoncer à notre préoccupation pour eux. Cela signifie alors que nous les avons intégrés en nous comme le niveau supérieur en ce qui concerne le niveau inférieur.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 18/03/14

L’entrée dans le monde désorienté par une voie embrouillée

Dr. Michael LaitmanAri n’a pas écrit ses livres lui-même, ils ont été rédigés par son disciple, le rav Haïm Vital (Marhu). Toute cette histoire ressemble beaucoup à celle qui s’est produite avec le livre du Zohar, qui a disparu et après est réapparu d’une manière très bizzare. La même chose s’est produite avec les oeuvres du Ari.

Ils ont été rédigés, mais il n’y avait personne pour les mettre en ordre. Il n’y a que les petits-enfants de Haïm Vital qui sont arrivés à mettre en ordre les écrits. Ils les ont retiré d’un coffre qui était enterré dans sa tombe.

Le Créateur avait organisé tout une aventure avec la recherche du trésor.

Question: Pourquoi y a-t-il tellement de confusion et d’incidents inexplicables avec les manuscrits des grands kabbalistes: avec le livre du Zohar, avec les oeuvres du Ari?

Réponse: cela a été organisé ainsi exprès pour être en conformité avec le monde. Le monde est désorienté et les écrits kabbalistiques nous désorientent aussi. Si seulement nous pouvions voir les forces qui dirigent le monde à travers nos réactions égoïstes, nous pourrions comprendre que ce n’est que dans une telle forme étrange et incompréhensible que la force spirituelle puisse arriver dans notre monde.

Les oeuvres du Ari ont été enterrées dans la tombe de Haïm Vital. Ensuite, elles ont été déterrées et stockées dans un coffre dans une maison à Safed. Ce n’est qu’après quelques décennies qu’elles ont été retirées de cet endroit. Si les écrits ne pouvaient pas être révélés à travers le père, ils ont été découverts à travers son fils ou son petit-fils ou bien à travers un des ses disciples.

Il doit y avoir une coincidence pour que la révélation des livres corresponde au monde: à travers quelle âme, dans quelle situation, au dépens de quelle dissimulation, à quelle période. C’est pour cette raison que ceci nous semble si étrange. Par contre si nous voyions l’ensemble du système, nous comprendrions que quand la lumière supérieure s’approche des récipients elle organise tout de telle sorte pour s’approcher du monde et y entrer graduellement.

Il est impossible d’entrer dans notre monde désoritenté, dans toute cette confusion, dans cet état égoïste terrible, dans l’absence totale d’ordre spirituel,sauf sous cette forme de révélation et dissimulation des livres, et après une nouvelle révélation peut être deux mille ans après. C’est une question de conformité. La loi principale est la conformité entre la lumière et les récipients.

De la leçon « introduction au livre « Panim meirot » 17.03.2014