La correction par la méthode de la justification

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment devrions-nous choisir entre le Nefesh de Kedousha (âme sainte) et le Nefesh de Klipa (l’âme impure) que le Créateur nous donne dans chaque état ?

Réponse : Dans chaque état, je dois dire que je me trouve à moitié dans la Kedousha (sainteté) et à moitié dans la Klipa (impureté) et je dois choisir entre elles, comme il est écrit : « Une personne devrait toujours se voir comme si elle était à moitié innocente et à moitié coupable, et décider entre les deux. » Cela signifie que je suis toujours libre de déterminer mon attitude envers l’état où je me trouve.

Je ne change pas les états ; je ne peux pas changer les Reshimot (gènes informationnels). Je ne suis pas le maître de la Lumière. Il est uniquement en mon pouvoir de changer mon attitude à l’égard de l’état actuel.

Je ne travaille pas avec les forces de la Klipa et de la Kedousha. Tout ne dépend que de ce qui m’attire dans la situation actuelle, que ce soit du côté du don sans réserve ou du côté de la réception. Dans la création, nous devenons des partenaires avec le Créateur dans le but de Le justifier.

Mais cela est suffisant, car cette justification ouvre mes yeux dans la mesure où je m’unis avec le Créateur avec la bonne perception, manière, profondeur, le bon programme et le but correct de ses actions qui s’ouvrent à moi. C’est ce qu’on appelle la révélation du Créateur.

La révélation du Créateur me donne le pouvoir de Le justifier en l’état actuel, dans tous les états antérieurs et dans les prochains, concernant toute chose dans la réalité, selon toutes les parties du Kli brisé. Et ainsi je suis appelé Tzadik Gamor (juste complet).

La réparation finale (Gmar Tikoun) est la justification complète du Créateur dans l’ensemble de Ses activités avec toutes les créatures.

Question : Alors, pourquoi une personne ne parvient-elle pas à la fin de la correction lorsqu’elle réussit pour la première fois à atteindre un tel point de justification du Créateur ?

 

Réponse : Parce que je vais avoir beaucoup de points comme ceux-ci sur le chemin. J’ai besoin de passer à travers eux tous, l’un après l’autre, parce que c’est seulement de cette façon progressive et régulière que je peux reconnaître le Créateur. Justifier signifie que je connais, comprends et ressens toutes les raisons, les actions et les résultats du travail que la Lumière accomplit sur les Kélim. Et ainsi, « Par Tes actions, nous Te connaîtrons », ce qui signifie que je Le reconnais et Le comprends, et découvre que Lui et Ses actions sont parfaits.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 23/04/14, Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: