Ce n’est pas facile de naître

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment pouvons-nous nous aider les uns les autres à garder la joie et la gratitude envers le Créateur au cours de ces états difficiles qui se découvrent lors de l’exode d’Égypte ?

Réponse : Bien sûr, nous découvrons des états difficiles. Dernièrement, j’ai reçu des plaintes et des revendications de nombreux groupes. Beaucoup de personnes différentes écrivent à ce sujet ; des problèmes se sont intensifiés dans les groupes et les amis se mettent à argumenter ; ils ne peuvent même pas se regarder l’un l’autre. Quelqu’un arrête de venir, quelqu’un laisse tomber complètement.

Il y a des groupes qui se sont soudainement divisés en plusieurs groupes. Quelqu’un a une idée d’organiser son propre groupe et il prend quelques amis et se déconnecte du reste. Un grand nombre de problèmes différents se révèlent. Mais nous devons comprendre qu’ils contribuent tous à progresser sur le chemin. Ce sont des ruptures dont on ne peut pas se passer. Ainsi, je me rapporte à elles toutes très calmement.

Si vous regardez les leçons et essayez en quelque sorte d’appliquer ce qui est dit dans la pratique, alors vous allez progresser. Et si vous n’êtes pas d’accord ou n’entendez pas, et n’êtes pas prêts à les réaliser, alors je ne peux rien faire. Je suis très limité dans mon travail.

Mais vous devez savoir que toutes ces graves difficultés ont été créées juste avant l’approche de la sortie d’Égypte. Cela signifie que nous sommes sous le contrôle de notre ego et il se pourrait que nous approchions déjà les 49 portes de l’impureté.

Chaque niveau a ses propres 49 portes de l’impureté. Chaque niveau commence et se termine avec elles. Il est dit : « Celui qui est plus grand que son ami, ses désirs sont plus grands. » Et sur ​​les niveaux plus élevés, beaucoup plus de signes des 49 portes de l’impureté se développent qu’il n’y en avait en Égypte. Mais pour nous, ils sont perçus comme de graves problèmes.

Il est entendu que les pressions qui s’exercent sur un enfant sont beaucoup plus petites que sur un adulte. Mais pour un enfant, ces problèmes semblent importants et intolérables. Donc, je préviens les groupes qui se sentent écrasés que c’est maintenant le meilleur moment pour se connecter et se rassembler. Il se pourrait que grâce à cela, vous soyez en mesure de faire un saut que l’on appelle la naissance spirituelle, l’exode d’Égypte. Cela est possible précisément à partir des états où vous ne pouvez pas obtenir la moindre entente.

Cela vaut la peine de rassembler tous ces sédiments, tous ces problèmes, toute la brisure, et d’essayer de se connecter. Ensuite, de nouvelles situations seront découvertes où nous ne pourrons pas nous tolérer les uns les autres. Et à nouveau nous essayons de nous connecter. Et ainsi dans un court délai, en quelques heures, vous serez en mesure d’atteindre la naissance spirituelle.

Mais attention, jusqu’à ce que cela se soit passé, les états seront intolérables et il y aura un besoin de se connecter au-dessus de la haine, au-dessus du rejet, au-dessus des distances et au-dessus de toutes sortes de calculs. Ce n’est pas très facile ou agréable, mais il n’y a rien d’autre à faire.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/04/14, Le Zohar

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: