La conception de l’âme

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique » (Ki Tazria), 12:01-12:02 : Le Seigneur parla à Moïse en ces termes : « Parle ainsi aux enfants d’Israël : lorsqu’une femme, ayant conçu, enfantera un mâle, elle sera impure durant sept jours, comme lorsqu’elle est isolée à cause de sa souffrance.« 

La section Ki Tazria commence avec l’histoire de l’homme et ne nous parle pas des animaux ou des plantes. L’Homme (Adam) est un désir que nous pouvons corriger pour ressembler au Créateur. Bien qu’il soit d’abord égoïste dans toutes ses aspirations, ses motivations, ses pensées et actions, dans l’état corrigé, il doit être entièrement focalisé sur l’amour et le don sans réserve pour les autres.

Nous devons travailler constamment sur les désirs qui sont invoqués en nous et les corriger à l’aide de la Lumière Supérieure. Ensuite, dans la mesure où nous ressemblons au Créateur, Il se révèle à nous.

Le désir est appelé féminin car le niveau supérieur se développe depuis lui. « Si une femme conçoit » signifie que le désir se concentre sur le travail avec l’inclinaison de l’amour et du don sans réserve.

Tout d’abord, nous devons l’examiner et comprendre s’il est approprié pour notre avancement vers la ressemblance avec le Créateur et quels devraient être les éléments de l’avancement correct dans ce corps, ce qui signifie, dans ce désir principal de sorte que ses intentions se changeront en amour et en don sans réserve. Si notre avancement est mauvais, il est préférable de s’arrêter et de rester au niveau précédent.

Ainsi Tazria signifie que vous ne devriez pas simplement participer au processus de la conception de l’âme, mais plutôt comprendre comment elle se développe en vous et de quels attributs elle est faite. C’est ce qu’on appelle la conception.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/14

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed