Trouvez la formule du bonheur

Dr. Michael LaitmanLe bonheur ne se mesure pas par la richesse ni par la taille de sa maison, ni par le nombre d’appareils électriques dans la cuisine, ni par la réussite en affaires. Il est impossible de mesurer avec les valeurs matérielles.

Tout d’abord, le sentiment de bonheur n’est pas subjectif; il englobe des groupes entiers de personnes. D’une part, il s’agit d’une mesure de l’intégralité de l’indice du bonheur: Si tout le monde autour de moi est misérable, je ne peux pas être heureux.

Disons que je peux me senstir fort, c’est aussi temporaire car cela exige également la confirmation de certaines parties de la société. Le bonheur peut être senti dans l’unité collective quand il  y a un soutien et l’accord entre les personnes.

Deuxièmement, même si la personne veut réaliser ce qui a été enseigné par la société: l’argent, le statut, le pouvoir, la gloire, et ainsi de suite, pour l’essentiel, elle est à la recherche inconsciemment d’un sentiment de bonheur. Mais comme ils ne l’enseignent pas, elle reste malheureuse  toute sa vie avec un sentiment d’un manque de respect réel. Dans ses derniers jours de vie, quand elle regarde en arrière, elle comprend qu’il n’y a aucun avantage à sa vie: non pas pour elle, pas pour ses enfants ou petits-enfants; eux ont, comme elle, ne seront pas heureux.

Trouver la formule du bonheur et l’enseigner à autrui  est la chose la plus importante dans la vie. En outre, si vous n’apprenez pas aux autres, alors vous ne pouvez pas être heureux vous-mêmes, parce que le sentiment de bonheur, comme des études l’ont montré, dépend du fait de se sentir parmi les gens autour de vous. C’est de quoi traite la sagesse de la Kabbale.

Du congrès de Sotchi « jour un » 13/07/14, Leçon 1

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed