Pourquoi Jacob a-t-il peur d’Ésaü?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Jacob a peur d’Ésaü, de quoi a-t-il peur ?

Réponse : Disons que je vienne vous rendre visite. Avant de venir, j’ai eu un bon dîner et même si vous m’offrez des aliments différents, je n’ai pas faim, c’est-à-dire, mon désir de recevoir du plaisir n’est pas grand du tout. Je vous dis : « Vous savez, je ne veux rien, mais pour vous (pour le bien du don sans réserve) je suis prêt à accepter un petit plaisir, par exemple du thé et des gâteaux. » Je reçois mon plaisir, et je ne ressens aucune honte ; je l’ai fait avec l’intention de satisfaire l’hôte, et cela nous rend tous les deux égaux parce que lorsque je ne reçois pas pour mon propre intérêt, c’est considéré comme un don vers vous, et cela me remplit de respect de soi.

Nous nous asseyons à table, avons une conversation, le temps passe et je commence à avoir faim. Vous dites : « Alors, vous voulez peut-être quelque chose ? » Mais maintenant, je suis vraiment affamé ! Je sens la nourriture ; elle est en train de « m’attaquer » ! Alors, que dois-je faire ? J’ai peur de rester dans ce grand désir. Je suis confronté à un grand désir, vais-je être capable de résister à ce grand plaisir tout en ayant ce grand désir et est-ce que je peux effectuer la même action pour plaire à l’hôte ?

Si j’agis pour le bien du don sans réserve, je révèle le Créateur, et si je ne l’atteins pas, je débarque dans le soi-disant « enfer » ; je tombe dans l’état appelé Ésaü me gouverne.

C’est ce qu’on appelle Jacob a peur. Il ne sait pas s’il sera en mesure de surmonter son égoïsme, son désir de recevoir du plaisir, car Ésaü est à l’intérieur de cela, il commence à demander, il se rapproche de Jacob et dit : « Nous sommes frères ! Soyons ensemble ! » Notre désir égoïste nous dit : « Tu veux la spiritualité ? Je suis avec toi ! Veux-tu atteindre la Lumière ? J’adore la Lumière ! Donne-la moi ! »

Nous devons le repousser, le confondre, le tromper, lui dire « Très bien, à demain ! » et courir aussi vite et aussi loin que nous le pouvons. La Torah nous enseigne comment travailler avec notre égoïsme en prenant progressivement des morceaux de celui-ci pour la correction jusqu’à ce que nous corrigions l’égoïsme tout entier.

La Portion Hebdomadaire du 18/11/2010, Le Zohar

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: