Ressentir le cœur commun

congrès, groupeQuestion : Nous avons ressenti un état particulier quand nous avons creusé profondément dans l’atelier et avons perdu la notion du temps ; le temps a passé et nous ne l’avons même pas remarqué. Cela veut-il dire que nous avons attiré la Lumière ?

Réponse : Je ne veux pas vous décevoir, mais ce n’était pas la Lumière. Bien sûr, si vous étiez occupé par autre chose qui vous intéresse, vous ressentiriez exactement le même état. Vous ne devriez pas tenir compte si tout autour de vous disparaît ou pas, cela n’a aucun sens.

Vous voyez-vous à l’intérieur des amis ? Ressentez-vous leurs mouvements comme les vôtres : leurs désirs, leurs intentions, leur direction et leurs changements ? Ressentez-vous les mêmes sensations intérieures que l’ami ressent parce qu’il y a un unique cœur commun qui bat à l’intérieur de vous ? Nous devrions essayer d’examiner cela.

Question : Le Créateur attend de nous que nous nous tournions vers Lui. Et en se tournant vers un ami, lui donnant sans réserve, devrais-je m’attendre à quelque chose en retour ?

Réponse : Lorsque vous vous tournez vers un ami, vous vous tournez vers le Créateur. Qu’attendez-vous en retour ? Que voulez-vous de Lui ? Voulez-vous une certaine connexion interne et l’adhésion afin d’atteindre la racine supérieure et découvrir comment vous lui faîtes plaisir en cela ? Tout est déjà inclus dans une telle action, mais cela devrait se revêtir dans des figures précises, et dans un habillement spécifique.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°2 du 25/08/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed