Un désir multiplié par l’intensité de toute l’humanité

Dr. Michael LaitmanQuestion : Que puis-je faire si la peur de perdre mon individualité ne me permet pas de me connecter et de m’unir avec les amis ?

Réponse : L’individualité est un état naturel de l’ego. La totalité de son existence, toute sa puissance, se trouve en cela.

Cependant, quand je suis impliqué dans le travail spirituel, je ne perds pas mon individualité. Au contraire, je le multiplie par l’intensité du groupe avec lequel je suis connecté. C’est parce que je me découvre par le biais du groupe. Je prends du groupe, me dissolvant en lui.

L’idée est que le désir de recevoir ne disparaît nulle-part. Il s’élève tout le temps, et je le corrige uniquement pour la bonne utilisation. Il se développe et grandit tout le temps, comme il est écrit (Talmud Babyli, Soucca 52a) : « Quiconque est plus grand que son ami, son penchant est supérieur. »

Ainsi, la sagesse de la Kabbale est appelée la méthode de réception. Je travaille avec le même ego mais cette fois, c’est un désir nu qui n’est pas destiné pour un usage égoïste. Ainsi, je ne m’annule pas, mais seulement l’ego, l’intention de recevoir pour moi-même, et le désir reste lui-même. Je commence à l’utiliser correctement. Je comprends que je ne pouvais pas l’utiliser du tout avant cela.

Pensez à combien nous pouvons utiliser notre ego en ce qui concerne le monde ? Supposons que je veuille que les gens disparaissent et que le monde n’existe que pour moi. Je veux que le soleil brille uniquement de six à sept heures du matin, et après cela ce serait le soir tout le temps parce que j’aime le soir, c’est calme et tranquille. Quel ego !

Alors, dans quelle mesure puis-je utiliser pleinement l’ego dans ma vie ? Une petite fraction, un milliardième de pourcent. Je ne sais pas combien et ce que je peux changer égoïstement. En fait, il n’en est rien.

Cependant, ici, j’ai reçu une possibilité illimitée d’utiliser ces désirs, pas dans un style égoïste, mais dans un style altruiste avec toute son intensité ainsi que l’intensité de l’humanité toute entière, quelque chose qui multiplie mon désir de nombreuses fois, et de ce fait je deviens égal au Créateur, parce que, par rapport à moi, toute l’humanité est l’intensité du Créateur.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°2 du 25/08/14

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed