La racine du virus Ebola : ma santé n’est pas entre mes mains

Dr LaitmanNous produisons nous-mêmes des phénomènes tels que le virus Ebola ; nous causons nous-mêmes de telles épidémies, de telles pointes de déséquilibres. Il a été dit beaucoup de choses à ce sujet dans le cadre de pratiques de guérison ancienne, y compris ceux de l’Est.

La médecine moderne a évolué au cours des siècles passés et avant cela, un vrai médecin ne se limitait pas qu’à donner des remèdes.

De nombreux sages et guérisseurs anciens ont souligné l’importance de l’équilibre mental d’une personne, qui a un effet sur l’équilibre du corps, sur sa santé.

Cependant, les temps étaient alors différents, nous n’étions pas encore à ce point interconnectés les uns aux autres et ainsi chaque personne individuellement pouvait déterminer l’état de sa santé, en prenant soin de l’équilibre de son système interne avec la nature, avec l’environnement. Par conséquent, un docteur pouvait la traiter avec des teintures et d’autres substances naturelles, qui avaient un impact réel.

Aujourd’hui, ils sont impuissants parce que nous avons été empoisonnés par l’environnement et sommes à un niveau de développement de l’égoïsme complètement différent. Mais par le passé, les remèdes naturels, comprenant les éléments de la nature minérale, végétale et animée, faisaient leur travail, ainsi que les mesures pour maintenir ou rétablir l’équilibre du patient avec l’environnement sur ​​le plan humain.

De nos jours, ce facteur dépend à peine de la personne elle-même. Les liens étroits du « village global », l’interconnexion universelle, ne lui permettent pas de s’équilibrer et de vraiment se guérir juste par des moyens naturels. Dans un monde globalisé, l’équilibre ne dépend pas d’une seule personne, mais de la société.

Par conséquent, je recommande aux organisations internationales telles que l’ONU, l’UNESCO, l’OMS et d’autres de s’occuper de ce problème. Mais ils devraient s’en occuper correctement, en comprennant que depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours, tout ne dépend finalement que de l’équilibre entre les gens, lequel se « propage » vers le bas à partir de ce degré, vers les niveaux inférieurs de la nature et de nos êtres.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 19/10/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: