Daily Archives: 20 novembre 2014

Bien vivre

laitman_626Question: Qu’est-ce que « bien vivre » selon la sagesse de la Kabbale?

Réponse: Bien vivre (d’affaires) signifie fabriquer et produire des moyens de production et de consommation dans une quantité nécessaire pour fournir à chaque membre de la société un niveau de vie normale rationnelle et pas plus que cela.

Par exemple, chaque animal a besoin seulement de la nourriture qui est utile et appropriée à son fonctionnement physiologique. Une vache ne boit jamais de champagne, et un cheval ne mangera jamais des hamburgers. Il a besoin d’avoine et une vache a besoin d’herbe.

De même, l’alimentation normale et saine est nécessaire pour une personne ne dépassant pas un niveau requis de nécessité. Avec cela, elle remplira son corps et tout le reste de ses besoins ne sera rempli que par la hausse des prochains niveaux spirituels.

Question: Quel serait un bénéfice normal dans les affaires?

Réponse: Une entreprise doit être faite uniquement pour donner à une personne la satisfaction pour mener une vie normale, sans profit.

Avec cela, entre nous, nous allons faire un excellent travail en répondant mutuellement aux plus grands besoins. Mais le travail comme cela est déjà inclus dans notre ascension spirituelle et sera évalué dans le travail spirituel.

Soit toute l’humanité va progressivement commencer à s’y inclure en consacrant une ou deux heures par jour, ou de groupes particuliers de personnes vont travailler en équipe, plusieurs millions aujourd’hui, plusieurs millions demain, et ainsi de suite.

Cela signifie que le travail pour le bien de l’entreprise va rapidement être périmé. Les milieux d’affaires ne pensent qu’a modifier certains billets de banque pour d’autres pour que le monde valorise à nouveau l’argent. Cependant, sa valeur est partie et il est impossible de changer quoi que ce soit ici.

Le monde doit être intégré comme une famille, et dans une famille, tout est divisé selon ce que chacun a besoin.

De «histoires courtes» de KabTV 23/10/14

Le messie fils de Joseph et le messie fils de David

Laitman_043Question: Pourquoi le Messie fils de Joseph doit être tué?

Réponse: Rav Kook écrit: Le messie fils de Joseph révèle l’importance d’Israël seul, mais l’objectif d’Israël est de réunir tout le monde dans une famille et d’appeler le Seigneur. Par conséquent, « Messie fils de Joseph est destiné à être tué et le Messie fils de David régnera. »

Cela signifie que nous sommes encore dans la période du Messie fils de Joseph, et la nécessité d’élever la valeur d’Israël, Yashar- El (droit à Dieu) sur l’ensemble, et de ce fait, le temps viendra où nous unirons le monde entier, travaillerons pour le Messie fils de David.

A propos de l’intérêt de la brisure

Dr. Michael LaitmanShamati, article n°1, « Il n’y a rien hormis Lui » : Et ce n’est que lorsqu’il y a vraiment chez cet homme un désir authentique qu’il reçoit l’aide d’En Haut et qu’on lui montre constamment comment il est en faute dans son état actuel. C’est-à-dire qu’on lui envoie des pensées et des opinions qui s’opposent au travail.

Toutes ces pensées sont le résultat des Reshimot qui apparaissent, émergent de l’intérieur d’une personne et demandent à se réaliser. Autrefois il existait un seul désir, mais il a été broyé en de nombreux désirs, en fragments.

Ce désir unique était seulement un petit Kli de don sans réserve qui s’appelait Adam HaRishon (Premier Homme), qui a été circoncis, qui est né sans ego, comme un ange. D’abord, il n’y avait seulement qu’un petit désir de don sans réserve en lui. Mais plus tard, il joint à lui le désir de recevoir, le AHP, en goûtant de l’arbre de la connaissance. De là, un désir puissant lui a été ajouté qui a broyé le désir de donner sans réserve en petites parts.

De cette manière, au lieu d’un seul désir de donner, beaucoup de désirs de donner ont été créés. La question se pose : « Comment le désir de donner sans réserve a pu être broyé en plusieurs morceaux ? » Après tout, c’est contraire à la nature du don sans réserve, qui nous attire toujours pour nous connecter ensemble, comme plusieurs gouttes d’eau qui se connectent immédiatement en une seule goutte.

Mais le désir de recevoir a détenu le petit désir de donner en captivité et l’a gardé dans la servitude à l’intérieur de lui, comme le peuple d’Israël en Égypte. Ainsi, il y a un désir de donner sans réserve à l’intérieur, mais il est entièrement enveloppé dans une intention pour la réception. Il en résulte que même à l’intérieur du désir de donner, une personne est obligée de travailler dans le but de recevoir.

C’est que le désir de donner sans réserve se trouve sous le contrôle de Pharaon. Mais même si pendant ce temps, cet état est à l’opposé du Créateur, une nouvelle tendance se découvre à l’intérieur, un nouveau et puissant Kli. Car le désir de donner qui se trouve en captivité dans le désir de recevoir a augmenté en raison de l’AHP, le cœur de pierre, qui connectait les Kelim du peuple d’Israël. Et de ce fait, au moment de la correction, il y eut une grande amélioration. Comme il est écrit, le peuple d’Israël est sorti d’Égypte avec une grande richesse. Ils ont pris tout ce qui était possible de prendre de Pharaon. Et uniquement ce qui était impossible à corriger est resté en Égypte.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 29/10/14, Shamati n°1